Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Beckerich : commune durable

mercredi 25 juin 2014

L’ASBL Devenirs, la CSC et la FGTB Liège-Huy-Waremme, le CIEP-MOC Liège-Huy-Waremme et le PAC Huy-Waremme vous invitaient le 17 juin dernier à découvrir la Commune de Beckerich (Grand-Duché de Luxembourg).


La Commune de Beckerich est un exemple à suivre en matière de développement durable.
Lors de cette journée, les participants ont d’abord eu une présentation du contexte politique et économique de la commune de Beckerich, l’après-midi a été consacrée à la découverte des différentes infrastructures.

Située à l’Ouest du Luxembourg, la commune est rurale et ne compte que 2400 habitants.

JPEG - 682.2 ko

A la base, la commune vivait quasiment en autonomie avec une centaine de corps de métiers différents présents sur son territoire. Fin des années 70, la fermeture de la ligne de chemin de fer desservant Beckerich a suscité un exode rural sans précédent. La commune a donc pris des mesures pour redynamiser Beckerich notamment en s’appuyant sur les ressources locales (patrimoine rurale de la région, nombreuses sources d’eau…).

En 1995, la commune adhère à l’alliance pour le climat et se fixe comme objectif de diminuer de moitié ses émissions de gaz à effet de serre, l’objectif sera déjà atteint en 2004 !

Pour aboutir au développement durable, trois piliers sont nécessaires :

  • Economique apport de ressources financières et créations d’emplois
  • Ecologique faire des économies d’énergie
  • Sociale rendre la vie la plus agréable possible aux citoyens

Différents types d’énergies renouvelables et implantations coexistent sur le territoire de la commune afin de favoriser les économies d’énergie ; les bâtiments communaux sont peu énergivores.
Les chauffe-eau solaires et panneaux photovoltaïques, ils sont disposés sur les toits des structures publiques, les citoyens peuvent en acheter.
Un réseau de chaleur a vu le jour via la biométhanisation (alimentée par les déchets des agriculteurs locaux) et une chaudière à copeaux de bois principalement par le biais des les déchets d’arbres de la commune.

Les différentes démarches de la commune sont appuyées et développées en partenariat avec les citoyens qui s’investissent dans différentes commissions consultatives (sports, jeunes, cultures, environnement, mobilité…). Les citoyens sont formés par la commune pour pouvoir s’y investir au mieux.