Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Rencontre à Chooz

mardi 27 novembre 2012

Cela fait plus d’un an à présent que le groupe d’action locale du MOC de Huy mène une réflexion sur les questions en lien avec la production d’électricité à base d’énergie nucléaire.

Nos réflexions portent sur les enjeux qui se posent avec la centrale de Tihange : les perspectives et les impacts pour la région en cas de sortie du nucléaire, à la fois les perspectives économiques en termes de reconversion ; les perspectives énergétiques (la région ayant toujours été un pôle de production énergétique important), mais aussi et surtout ce qui concerne la question sociale.

Ces différents enjeux nous avaient notamment amené à organiser un débat pluraliste sur la question « Une fermeture en 2015, et après ? » avec les élus locaux, le 20 mars dernier à Huy.

Ensuite, au vu de la décision du gouvernement de sortir progressivement du nucléaire, avec une fermeture des trois premiers réacteurs en 2015, et de l’actualité incertaine liée à la cuve de Tihange 2, les membres du groupe ont décidé de poursuivre leurs réflexions en mettant davantage l’accent sur la problématique du démantèlement et des déchets.

Ce qui nous a alors amené le 21 novembre dernier a rencontré Stéphane Lelong responsable de la déconstruction de Chooz A.

La centrale de Chooz est située non loin de la frontière belge en bord de Meuse.

Même si de loin, les deux tours de refroidissement de Chooz B sont visibles, c’est la centrale de Chooz A une installation sous-terraine (comprenant 2 cavernes) construite dans la roche qui suscitait l’intérêt du groupe.

Chooz A a été mise en service en 1967. C’est la première centrale exploitée en France de la filière Réacteur à Eau Pressurisée (REP). Actuellement en cours de démantèlement, elle fait partie des neuf réacteurs nucléaires français arrivés en fin de vie.

Le site de Chooz A a été arrêté en 1991, car il n’était plus rentable.
En 1995, après refroidissement, le combustible a été évacué.
La centrale de Chooz A a seulement reçu le décret d’autorisation pour le démantèlement complet en 2007. La déconstruction se fera sur 25-30 ans.

Lors de cette rencontre, nous avons abordé différentes questions portées par le groupe ; par rapport au démantèlement (le fonctionnement, la durée, les coûts, d’où vient l’argent),
par rapport aux déchets (en quelle quantité, le stockage, l’évacuation, le retraitement), par rapport aux procédures de contrôle mises en place autour du démantèlement, et enfin par rapport à la question sociale (les compétences nécessaires et combien de travailleurs, la formation, la possibilité d’un plan de reconversion pour les travailleurs de la centrale dans le démantèlement…).
Nous publierons les réponses à toutes ces questions très prochainement sur notre site Internet.

Si vous souhaitez davantage d’informations sur la question, vous trouverez la motion du MOC relative à la production d’électricité et à l’énergie nucléaire au sein de laquelle il soutient l’application de la loi de 2003, notre dossier « Le nucléaire sous haute tension ! », ainsi qu’une présentation du débat « Une fermeture en 2015, et après ? » dans les précédents articles de cette rubrique.

Pour plus de renseignements sur le groupe d’action locale du MOC de Huy, vous pouvez également contacter Sophie Libert au 04/232.61.69 ou par mail libert@mocliege.org