Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Le secteur MOC Waremme (re)fait son cinéma

mercredi 10 octobre 2007

Pour la deuxième année consécutive le groupe d’action locale du MOC de Waremme lance un ciné-club àHannut. Au programme, trois documentaires et une fiction sur le thème des médias avec un débat de clôture consacré aux médias communautaires.

Appelés le « quatrième pouvoir  », les médias jouent un rôle essentiel dans nos sociétés : celui de nous informer. Idéalement, l’information a pour vocation de nous permettre de mieux comprendre la complexité du monde qui nous entoure. Mais dans une société envahie de plus en plus par la seule logique marchande, cette conception de l’information semble aujourd’hui quelque peu utopique. En 2004, le patron de TF1, Patrick Lelay, expliquait froidement et de manière cynique que le rôle de sa chaîne était de vendre du « temps de cerveau disponible àCoca-Cola  ». Nous voilàavertis !

Du côté des médias de service public, nous n’en sommes pas encore là. Mais on constate ces dernières années un rapprochement de contenu entre ce qui est proposé par le service public et le secteur privé. Dernièrement, le contrat de gestion de la RTBF a été revu en faveur d’une plus grande présence de la publicité commerciale sur les chaînes de service public. Un choix idéologique qui a été pris sans réel débat public préalable et qui soumet un peu plus la RTBF àla logique commerciale et au règne de l’audimat. Cette problématique est d’ailleurs le thème de la dernière campagne d’information des Equipes populaires intitulée : « Notre cerveau n’est pas àvendre  ».

Informer sur l’information

Pouvoir sans réel contre-pouvoir, les médias détiennent un quasi monopole sur l’information, et aujourd’hui, ce qui n’est pas évoqué par les médias n’existe tout simplement pas. On constate aussi l’émergence au niveau mondial de multinationales de la communication et de l’information, les mass-médias comme on les appelle, qui ont tendance àformater l’information et dont le risque est bien qu’ils défendent les intérêts particuliers de leur propriétaire au détriment de la vérité et de l’information du public. Bref, informer sur l’information et plus largement sur les médias, leur rôle, leur fonctionnement, leur influence dans la société n’a jamais été aussi nécessaire. C’est l’objectif de ce ciné-club qui se déroulera tout au long de cette année sociale.

Débat de clôture

Au programme de cette deuxième saison, trois documentaires et une fiction qui abordent tous la question des médias mais sous un éclairage àchaque fois différent. Nouveauté cette année, nous terminerons cette programmation par un débat consacré aux médias alternatifs. A côté des médias d’information traditionnelle se sont développés, grâce àinternet et ses nombreuses possibilités, des médias alternatifs. Qui sont-ils, àquels publics s’adressent-ils, quelle est leur spécificité, àquel besoin répondent-ils, qu’elles sont leurs limites dans la diffusion d’information….? Pour répondre àces questions et àd’autres, plusieurs personnes qui ont réalisé des projets dans ce domaine viendront nous parler de leur expérience et nous expliquer ce qu’est pour eux un média communautaire. Parmi eux, Paul Blanjean, secrétaire fédéral du MOC Verviers, qui a lancé une radio communautaire « Radio 28  » que l’on peut écouter sur le site www radio28.be, François Schreuer, animateur du site d’information des mouvements sociaux « www.mouvements.be  », Dominique Berger, co-réalisateur du film « Médias contre tambours  » présenté dans le cadre de ce ciné-club et qui aborde la question des médias communautaires au Vénézuela, et enfin le point de vue de Danielle Wérion, journaliste professionnelle.

Un débat de clôture qui aura lieu le jeudi 24 avril 2008, nous aurons l’occasion de vous en reparler d’ici-là.

Première séance

En attendant, nous vous fixons rendez-vous ce jeudi 25 octobre dès 19h30 àl’Académie de Musique de Hannut, pour notre première séance. A l’affiche, « Krone : l’Autriche entre les lignes  », un film-documentaire de Nathalie Borgers qui traite de la question du lien entre médias et politique. Ce film est une immersion au cÅ“ur du Kronen Zeitung, le quotidien le plus populaire en Autriche et le plus lu au monde par tête d’habitant. Reflet de l’âme autrichienne, ce journal est un prisme àtravers lequel il est possible de comprendre la montée de la droite populiste dans ce pays et, plus généralement, de s’interroger sur le jeu dangereux qui régit les liens entre médias et politique.

Invitations àtoutes et tous. Entrée : 1€.

Plus d’info :

Pascale Rézette
085/24 15 94
0498/86.74.62

Philippe Taquet
04/232 61 69
0498/17 18 51