Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Rencontre entre jeunes et représentants politiques àHuy, dans le cadre de l’exposition "Une voix, des droits"

lundi 24 avril 2006

Grâce àla collaboration de l’asbl la Mézon l’exposition était accessible dans cette maison des jeunes bien connue des Hutois du 20 au 22 avril. Une rencontre entre des jeunes et des représentants de partis politiques s’est déroulée en guise de conclusion le samedi 22.
Voici le compte-rendu de Tessy, animatrice-coordinatrice de la Mézon asbl :

Après une brève visite de l’exposition, le cercle d’échange s’est formé. Composé de jeunes, d’intervenants des associations présentes et de jeunes candidats des partis démocratiques, il aurait pu devenir le ring de représentation des politiques, mais nous avons mis l’accent sur l’importance de l’avis des jeunes.

Barry : "On ne pose pas de questions parce qu’on sait qu’on ne nous écoutera pas, je n’ai jamais parlé àun élu de ma commune, ça m’impressionne."
Anthony : "Je suis vaguement au courant de ce qui se passe en politique dans la ville où je vais àl’école, mais pas làoù je vais voter."
Johnny : "Je ne saurais pas te citer les noms des partis, je connais certaines têtes, mais..."
Gilles : "J’aimerais savoir ce que les programmes proposent aux jeunes et quelles solutions ils ont pour être plus proches de nous".
Geoffrey : "L’info est disponible, mais il faut faire l’effort de chercher, il faut être motivé pour aller au conseil communal, mais je lis le Courrier International par contre".
Nicolas : "Les partis et les instances politiques devraient ouvrir des forums sur Internet, làtout le monde oserait s’exprimer, mais il faudrait aussi prendre le temps de répondre".

Après le débat, les jeunes ont préféré s’adresser aux intervenants de façon informelle autour d’un verre. Nous espérons réitérer l’expérience vu leur enthousiasme ! Ils étaient peu nombreux, mais, n’est-ce pas aussi dà» àune appréhension de la rencontre ?

La réponse globale àcette peur de la politique et àce manque d’information : osez et parlez aux élus, ils ont beaucoup àapprendre de vous !