Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Visite "Les commerces àLiège" du 24 janvier 2009

lundi 26 janvier 2009

Visite autour du développement
du commerce àLiège : qu’est ce
qui a changé ? Comment ça évolue ?
Quelles sont les perspectives ?


C’est Mme Merenne, du département de géographie de l’ULg, qui nous a guidé de la place Cathédrale àla Place Saint-Lambert dans cette visite de l’ « Hypercentre  » de Liège qui compte quelques 400 commerces. Les explications de notre guide nous ont permis de mieux comprendre la logique d’implantation des surfaces commerciales en comparant la situation présente avec ce qui a disparu de même que les différents changements àvenir.

L’activité commerciale façonne le centre de la ville autant, sinon plus, que d’autres de ses aspects (culturel, touristique, logement…). Toutefois, l’implantation de celle-ci est pensée collectivement àcertains endroits mais àbeaucoup d’autres, calculée àcourt terme par des opérateurs immobiliers privés. Elle fait donc rarement l’objet d’une gestion globale, voir par exemple l’absence de celle-ci au niveau de l’offre de parkings livrée àla concurrence entre opérateurs privés.

Une logique fonctionnelle permet tout de même d’en comprendre certains aspects, parmi les nombreux développés par Mme Merenne durant la visite, citons pars exemple :

* Pourquoi certaines galeries finissent par s’asphyxier faute de constituer un passage utilisable entre deux points de la ville intéressants àrejoindre. Alors que, le temps que la galerie se meurt l’opérateur immobilier àla base de celle-ci sera peut être rentré dans ses frais grâce aux locations des surfaces commerciales. Logique àcourt terme qui dispense d’envisager un tel projet de manière plus globale et intégrée.

* Avec le recul progressif du commerce de nuit face au commerce de jour, plus rentable, dans le quartier du « carré  », celui-ci retrouve en quelques sortes ses origines. En effet, des rues comme la Rue du Pot d’Or (qui en terme de loyer est actuellement la plus chère de Liège) , voient se concentrer la plupart des boutiques de luxe de la ville : initialement, au 16ème siècle, le « carré  » de part sa disposition permettait de circuler facilement en calèche pour être vu…

* Plus d’un siècle sépare les deux côtés de la rue Pont d’Avroy, ceux-ci présentent donc des bâtiments aux façades très différentes : très étroites du côté le plus ancien, celui-ci a pendant longtemps accueilli presque exclusivement des cafés dont le besoin en surface de vitrines est moindre alors que les magasins s’installant en face bénéficient de façades plus avantageuses pour leurs étalages.

Les cinémas occupent une place non négligeable dans la vie commerciale et culturelle du centre-ville. Les explications de notre guide qui a réalisé de nombreuses études d’incidence àce sujet, nous ont permis de comprendre l’intérêt de maintenir des cinémas au cÅ“ur de la ville de même que la manière dont ceux-ci se répartissent un nombre de places par an plus ou moins stable (800.00 spectateurs potentiels allant en moyenne 2,5 fois par an au cinéma...) tenant compte des changements assez rapides que connaît Liège actuellement dans ce domaine (nouveau cinéma Sauvenière, futur cinéma dans la « Médiacité  » du Longdoz…).