Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Accueil d’une délégation de nos partenaires africains

vendredi 23 juin 2006

En mai, Solidarité Mondiale a accueilli une délégation de ses partenaires africains, soit une quinzaine de responsables du BCPA et de l’ODSTA [1] . Dans ce cadre, du 21 au 24 mai 2006 la commission Solidarité Mondiale de Liège a eu le plaisir d’accueillir 3 personnes : Evelyne AHOUADI MONGBO et Timothé BOKO, tous deux du Bénin et responsables de projet BCPA ainsi que Joseph TOE du Burkina, secrétaire général adjoint de l’ODSTA. L’objectif de la visite était de mieux cerner les enjeux communs des mouvements sociaux du Nord et du Sud et de consolider le partenariat entre ceux-ci. Ce n’était donc pas en qualité de "témoins" que nous avons accueilli ces personnes mais dans le cadre d’un voyage d’étude.

Etant donné leur intérêt pour les mouvements sociaux et ouvriers en particulier, il s’agissait notamment durant ces trois jours de leur faire découvrir le travail quotidien de nos organisations. Ce que nous avons fait au travers de rencontres avec des responsables de la Mutualité Chrétienne, du MOC, de la CSC ou encore d’AlterForm mais également de l’EFT « 1001 choses àfaire  » de la maison médicale « La Passerelle  » ou encore de la « Cité de l’Espoir  » àVerviers et de la blanchisserie industrielle Malysse ainsi que de leurs délégations syndicales.

EFT "1001 choses à faire" Au cours de ces visites et rencontres, la délégation s’est montrée très intéressée par ces exemples de développements syndicales et associatifs et, de manière plus large, par l’implication de nos pouvoirs publiques àlimiter l’accroissement des inégalités socioéconomiques. Ceci en étant bien conscients de ne pouvoir transposer telle quelle l’une ou l’autre initiative dans leur pays mais de pouvoir s’en inspirer pour créer ou enrichir leurs propres expériences locales. Dans le même sens, Ils considèrent l’histoire de l’émergence de nos mouvements sociaux comme source d’inspiration mais également afin de ne pas répéter les même erreurs que nous et si possible d’aller plus vite. Ressortait également de cette rencontre, le fait que par delàles différences d’industrialisation et de richesse, le développement de mouvements sociaux dans le contexte actuel de mondialisation économique pose certaines questions identiques ici ou là-bas.

Comme ils nous l’ont expliqué durant cette rencontre, un des grands enjeux pour nos partenaires africains est d’organiser syndicalement et associativement le secteur informel . C’est àdire le secteur d’activité qui, de part sa spontanéité et sa nécessité de survie pour la population, échappe aux règles de l’Etat et du système économique traditionnel [2]. Sur ce point, ils n’attendent pas que cette organisation du secteur informel vienne de leurs Etats mais ils la mettent en place en agissant directement au niveau local. C’est par exemple au Bénin, l’organisation d’étudiants qui proposent des services de « taxis-motos » [3] pour gagner un peu d’argent. Ainsi en cotisant collectivement ils forment une coopérative qui leur permet de réparer et d’acheter du matériel et de s’organiser pour mieux défendre leurs droits. Ce sont également, au Togo, des vendeuses de fruits et légumes qui s’organisent pour avoir les moyens de conserver leurs marchandises. Le travail quotidien de nos partenaires africains du BCPA et de L’ODSTA est de former ces travailleurs du secteur informels às’organiser collectivement.

[1Le BCPA (Bureau Conseiller de Projets Afrique de WSM et de CNV International) est situé àCotonou (Bénin). Il participe au développement des partenaires de Solidarité Mondiale par une présence active àleurs côtés. Cet encadrement vise la formation des cadres, l’appui administratif et assure l’interface avec le bureau de Bruxelles. L’ODSTA (Organisation Démocratique Syndicale des Travailleurs Africains) est la régionale africaine de la CMT (Confédération Mondiale du Travail). Elle est située àLomé (Togo). Elle assure la coordination de l’action des syndicats africains affiliés àla CMT. C’est deux structures existent depuis une quinzaine d’années. Elles sont soutenues financièrement par Solidarité Mondiale, àtravers le plan d’action DGCD, et par le syndicat hollandais CNV.

[2Le secteur informel, un régime économique qui semble faire abstraction de toute règle, de toute protection. Une économie de bas salaires où l’insécurité d’emploi est grande, les temps de travail illimités, la protection sociale inexistante, le niveau d’éducation faible, marquée par le faible taux de syndicalisation, nulle dans certains cas, etc. Les statistiques de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) nous enseignent qu’entre 60% et 90% de la population active en Afrique est employée dans cette filière. Pour en savoir plus, le site de la CMT, Confédération Mondiale du Travail