Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Des nouvelles des tables de conversation et d’activités citoyennes

mercredi 17 juin 2015

La table de conversation et d’activités citoyennes est un groupe constitué de migrants, aidé d’un animateur spécialisé, qui échangent sur le quotidien et construisent un contenu d’activités. Les thématiques sont variées et essayent de répondre aux questions du groupe. Les éléments de réponse peuvent être apportés par une visite, des documents officiels, la visite d’un spécialiste…

Ce groupe existe depuis un peu plus de 4 ans et évolue d’année en année pour s’adapter et répondre au mieux aux interrogations des participants. Le groupe est composé de personnes qui font la démarche de suivre régulièrement nos activités sans aucune obligation mais par envie personnelle. Les raisons en sont multiples.

Activités de la session

Lors de cette session, l’accent a été porté sur la mise en place et l’organisation de plusieurs sorties à l’extérieur de notre local de l’Agora situé dans le quartier Saint-Léonard à Liège. La première sortie s’est déroulée à Bruxelles, la deuxième consistait en la visite des Coteaux de la Citadelle de Liège, chargés de mémoire, la troisième fut consacrée à la visite de l’Opéra royal de Wallonie.

Pour comprendre la motivation du choix de ces sorties, il faut peut-être comprendre comment fonctionne concrètement le groupe.

Notre fonctionnement

En début de session, nous construisons ensemble ce que nous attendons d’un groupe et de son fonctionnement. Travailler autour de thématiques qui nous touchent demande de créer un climat de confort et de confiance. L’élaboration d’une charte de confiance est élaborée pour démarrer sur de bonnes bases.

Bruxelles

Quelques activités brise-glace sont proposées afin de démarrer les discussions et on remarque très vite l’envie de sortir du cadre habituel pour aller vers l’extérieur. L’envie de découvrir la capitale de la Belgique mais également de l’Europe. A défaut de pouvoir entrer dans les institutions, nous avons pu passer devant celles-ci pour ensuite nous diriger vers le Musée de l’Instrument de musique.

Les raisons du choix de ce musée sont multiples. En premier lieu, nous expérimentons les visites ouvertes et gratuites proposées par la plupart des grandes villes de Wallonie et de Bruxelles (le premier dimanche du mois à Liège, le premier mercredi du mois à Bruxelles). La démarche est de démontrer que la culture peut être accessible à tout le monde.

La deuxième raison est la découverte de l’autre et de sa culture autour de la musique et de nos similarités et différences. La musique est universelle et existe dans tous les pays du monde sous de multiples formes. Cela nous a permis, par la suite, d’échanger nos expériences et nos idées sur d’autres thématiques.

Enfin une dernière raison est l’occasion d’entrer pour la première fois dans un musée en Belgique et découvrir un endroit totalement inconnu.

Les Coteaux de la Citadelle

Le choix de la visite des Coteaux de la Citadelle fut une démarche particulière pour les participants. Tout a commencé par un questionnement du groupe sur les turpitudes du quotidien. Nous constatons que, malgré les stéréotypes véhiculés par certains, il n’est pas facile de marquer un temps de pose autre qu’à son domicile. Rester chez soi n’est, au final, qu’une solution imposée. Une solution consiste, en un premier temps, de venir à notre activité pour découvrir une façon constructive de sortir de la routine.

Cette promenade a généré une réflexion sur la réappropriation d’un espace public qui nourrit son visiteur (à savoir le participant), l’amenant à se rapprocher de la société dans laquelle il vit. C’est également se rendre compte que nous faisons partie de celle-ci et que nous la construisons ensemble. Découvrir des espaces tels que celui-là, c’est se les approprier et pouvoir y revenir avec famille et amis tout en respectant les lieux. C’est une démarche citoyenne réalisable et concrète.

L’opéra royal de Wallonie

Au cours de nos discussions, nous parlons des lieux que nous voyons chaque jour mais que nous ne connaissons pas et l’Opéra en fait partie. Un bâtiment prestigieux dont on n’imagine pas pouvoir y accéder et qui provoque des réactions étranges mêlées de curiosité et de clichés souvent apparentés à la richesse et au luxe.

L’Opéra est un lieu du centre-ville que tous les habitants de la ville connaissent, au moins de vue. Le service éducatif de l’Opéra royal de Wallonie propose des visites, souvent aux écoles. Nous avons demandé à pouvoir visiter celui-ci et avons été accueillis d’une façon formidable. Notre guide a proposé une visite ludique, adaptée et très intéressante. Nous avons découvert, qu’au-delà de la dimension culturelle, découvrir un lieu peut être une formidable façon de s’épanouir et de s’émanciper au quotidien.

Autres activités…

Les tables de conversations et d’activités citoyennes c’est aussi partager et découvrir sur des thématiques plus concrètes comme le logement, l’évolution de la scolarité des enfants, le travail et la recherche d’emplois, les institutions et leurs rôles, participer à la vie de la société, la mobilité etc.

Au détour d’activités ludiques et de prises de parole, nous essayons de répondre aux questions en invitant des partenaires spécialisés dans la thématique que nous explorons.

Pour clôturer une thématique, nous évaluons notre action fin de chaque mois afin de relever tout ce qui pourrait faire progresser notre démarche mais aussi la faire exister et de propositions de pistes de réflexion sont transmises à l’animateur qui, à son tour, les communique lors de réunion ou de journées d’étude.

Rendez-vous donc le 8 septembre pour le redémarrage des activités avec quelques nouveautés au programme, bonnes vacances aux participants !

Contact : Pierre de Selliers – 04/227.21.89 – deselliers@mocliege.org