Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Belges et étrangers, même combat : le MOC défend la solidarité

mardi 4 novembre 2014

Belges et Etrangers, même combat : le MOC défend la solidarité

Comme en matière de politique du droit du travail et de sécurité sociale, la politique en matière d’asile et d’immigration va dans le sens des restrictions de droits.

De plus, sur ces matières, le gouvernement ne prend comme porte d’entrée que la criminalisation et les abus négligeant totalement les situations dangereuses encourues par ces personnes.

Cette logique humiliante avait déjà été à de multiples reprises dénoncée dans les gouvernements précédents et avait déjà provoqué des situations aussi absurdes qu’inacceptables comme les restrictions en matière de regroupement familial, la non prise en considération des maladies graves (y compris cancer et sida). La non reconnaissance des réfugiés de « guerre » (ex. : les Afghans, les Syriens).

1. Des propositions inacceptables

  • Fort de cette logique, le Gouvernement choisit l’enfermement sécurisé, y compris celui des familles en violation de la Convention des Droits de l’Enfant et malgré les condamnations encourues par la Belgique de la part de la Cour Européenne des Droits de l’Homme.
  • La seule réponse claire que le gouvernement donne aux personnes sur le territoire, ce sont les expulsions forcées.
  • De plus, le gouvernement veut réduire encore certains acquis et droits.

    Exemple :
    • La restriction en matière de regroupement familial.
    • Les pertes de statuts (réfugié politique, nationalité).
    • Le recours aux procédures sera restreint et fragilisera les droits à la défense de toute personne.
    • Les questions de santé, de mariage seront analysées sous l’angle de la fraude.


2. Au niveau économique

Les seuls bons étrangers sont ceux qui sont considérés comme apportant une valeur ajoutée à la Belgique, c’est-à-dire les sportifs, les industriels, les patrons. Alors que l’accord du Gouvernement veut tendre la main aux fraudeurs fiscaux et instaurer un dialogue avec eux en les considérant comme des partenaires alors que d’autres catégories, comme les étrangers, sont considérées comme délinquants ou fraudeurs même dans des situations où il s’agit de la recherche de leurs droits (exploitation économique, procédures multiples, …).

3. L’Europe

La justification européenne des directives est devenue le principe d’autorité et à ce titre là, toutes les mesures mises en place sur le territoire Schengen vont dans le sens du refoulement, de la surveillance, des arrestations et de la brutalité exercée sur ceux qui ne cherchent qu’à trouver une vie plus digne ailleurs (Ex. : Agence Frontex, fichage des personnes, abus de traçage, échanges d’informations sur base de données comme s’ils étaient des terroristes !!!!).

Pour une analyse plus détaillée, consultez le document « Réaction à l’accord de gouvernement sur l’asile et l’immigration » du CIRE (dont le MOC est membre) sur le site : www.cire.be ou www.moc.be