Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

18 décembre : Journée internationale des migrants

vendredi 25 novembre 2011

Cette journée est proclamée par l’Assemblée générale de l’ONU, le 4 décembre 2000, (résolution A/RES/55/93) en commémoration de l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille.

Cette convention est l’un des neuf instruments des Nations Unies sur la protection des droits de l’Homme. Actuellement, elle est ratifiée par 42 Etats et 16 autres l’ont signée, l’étape préliminaire à la ratification, pour la plupart des pays d’origine des migrants. Aucun État membre de l’UE ne l’a signée, ni ratifiée. Les travailleuses et travailleurs migrants demeurent des victimes faciles de toutes sortes d’abus, de discriminations et d’exploitation de la part de trafiquants ou d’employeurs malveillants. D’où la nécessité urgente pour les Etats de ratifier cette Convention qui prône des conditions de travail et de vie décentes pour ces travailleurs et les membres de leurs familles, qu’ils soient avec ou sans-papiers.

Selon les estimations des Nations Unies, il y a aujourd’hui 214 millions de personnes qui résident en dehors de leur pays de naissance ou de nationalité. Selon les calculs de l’Organisation Internationale du Travail (OIT), 95 millions d’entre eux sont actifs économiquement en tant que travailleurs migrants. En Europe, le nombre des migrants est estimé à 47 millions de personnes. Ils participent activement à l’économie des pays de résidence, tout en aidant financièrement les familles restées au pays d’origine.

La Journée internationale des migrants est l’occasion pour le Service Nouvelles migrations & Diversité de la CSC de réaffirmer son engagement en faveur des travailleuses et des travailleurs migrants, de continuer à défendre individuellement et collectivement les travailleurs migrants, y compris les sans-papiers, d’assurer les mêmes droits pour tous les travailleurs dans un esprit de solidarité, de dénoncer les situations d’exploitation et de dumping social, de lutter contre les stéréotypes et les préjugés à leur égard, de sensibiliser l’opinion publique à leur contribution dans l’économie nationale, d’attirer les travailleuses et travailleurs migrants à la CSC et de les impliquer plus à l’action syndicale.

Pour le Service Nouvelles migrations & Diversité
Luan Abedinaj, responsable national