Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

20 juin Journée du nettoyage : ne passez pas à côté d’eux sans les voir !

mardi 19 juin 2012

La CSC Alimentation et Services a fait du 20 juin LA journée du nettoyage : une occasion de mettre sous les feux des projecteurs ces travailleurs de l’ombre. En région liégeoise, ils sont des milliers à être occupés dans le secteur, nettoyage classique ou industriel, Titres-Services, Horeca, Hôpitaux… Dans le communiqué ci-joint, vous trouverez les estimations chiffrées de l’emploi secteur par secteur pour la zone Liège Huy Waremme ainsi que des témoignages de personnes occupées dans ce domaine d’activités.
Par ailleurs, dans le dossier presse (doc. PDF), vous trouverez des chiffres nationaux mais aussi les salaires secteur par secteur, les problèmes rencontrés et les actions de la CSC Alimentation et Services.

Quelques chiffres sur la région liégeoise

En région liégeoise, le nettoyage représente de nombreux emplois.

>Rien que pour les Titres-Services, un secteur en plein boom réunissant à l’heure actuelle quelque 150 entreprises sur la zone Liège Huy Waremme, ce sont plus de 5000 travailleurs et surtout travailleuses qui sont occupés.

>Dans le secteur du nettoyage classique (bureaux, lavage de vitres, nettoyage industriel…), parmi les entreprises qui occupent le marché liégeois, on retrouve de nombreuses PME, quelques grosses multinationales et une grande entreprise liégeoise, Laurenty qui emploie, à elle seule, un bon millier de travailleurs !
Globalement, on peut estimer sur la région liégeoise à environ 3200 personnes, le nombre de travailleurs occupés dans ces sociétés de nettoyage. Ici aussi, ce sont les femmes les plus nombreuses : elles représentent 60% de l’emploi. On constate, en outre, que 60 % du personnel de nettoyage est d’origine étrangère et que dans 70% des cas, ces personnes sont employées à temps partiel.
Les gros points noirs sont la charge de travail et les horaires pénibles. La CSC Alimentation et Services vient de mener une campagne commune avec la FGTB et l’UGBN (fédération patronale du nettoyage) pour promouvoir le travail en journée.

>Dans l’enseignement libre, sur une quarantaine d’établissements de Liège, Huy et Waremme, environ 300 personnes se chargent de l’entretien, du catering et du nettoyage des locaux.

>Dans le secteur hospitalier privé de la région, le nettoyage représente environ 600 emplois.

>Pour les Maisons de repos privées de la zone, soit environ 110 institutions, le nombre d’emplois affectés au nettoyage peut être estimé à 400 voire 450.

>Dans l’Horeca liégeois, ce sont essentiellement les hôtels qui occupent du personnel d’entretien (femmes ou valets de chambre). On peut estimer que ce secteur représente une petite centaine d’emplois sur la zone Liège Huy Waremme.
Quelques témoignages

L’invisibilité et le manque de respect sont très souvent pointés du doigt par les travailleurs du nettoyage. « J’aimerais que les gens se rendent compte que derrière leur environnement de travail propre se cachent des êtres humains consciencieux et professionnels qui font leur maximum, malgré leurs conditions de travail très difficiles au quotidien », résume Michèle Manca, travailleur du nettoyage.


Outre le manque de considération, voire le dédain, la pénibilité du travail est également mise en avant,
notamment au niveau physique. Le secteur du nettoyage industriel en est le parfait exemple : travail épuisant, journées de travail très longues (le travail DOIT être terminé pour que l’usine puisse redémarrer), normes de sécurité contraignantes rendant la tâche encore plus pénible… « Notre métier devrait être considéré comme un métier lourd », plaide Rudi du Jardin, actif dans le secteur.

Beaucoup semblent l’ignorer mais le nettoyage est un vrai métier qui nécessite une formation et de nombreuses compétences, allant de la connaissance des matériaux et des produits jusqu’au contact avec les clients. « On croit que ce métier est réservé aux personnes sans aucune instruction mais ce qu’on ne sait pas, c’est qu’il nous faut connaître les langues, utiliser un ordinateur etc. », évoque Karima Charki, femme de chambre.

Pour la cinquième année consécutive, la CSC Alimentation et Services a donc décidé de mettre à nouveau toutes les travailleuses et travailleurs du nettoyage au centre de l’attention ce 20 juin 2012.

L’objectif est de remercier ces femmes et ces hommes pour le travail indispensable qu’ils effectuent toute l’année. Comme le souligne Conny Vanneste, active dans le secteur des Titres-Services : « Cela fait plaisir que les travailleurs du nettoyage soient mis à l’honneur. Sans nous, beaucoup de maisons ne seraient pas impeccablement propres et beaucoup de familles ne pourraient pas s’adonner à leur hobby, profiter de leur temps libre ou de leurs vacances. »

Fête à la CSC de Liège

Ce 20 juin, à Bruxelles, la CSC Services et Alimentation remettra un costume de nettoyage à Jeanneke Pis et distribuera aux passants des macarons qu’ils pourront ensuite offrir aux travailleurs du nettoyage qu’ils croiseront pendant la journée.

A Liège, la CSC organise un rassemblement festif dans les locaux de la Fédération.