Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

ArcelorMittal : propositions syndicales rejetées par la direction

mardi 26 juin 2012

Ce mardi 26 juin, lors du conseil d’entreprise extraordinaire d’ArcelorMittal, les syndicats ont présenté leurs propositions alternatives ; propositions qui ont été balayées d’un revers de main par la direction comme vous pourrez le lire dans le communiqué de presse ci-dessous.

« La direction d’ArcelorMittal n’a pas pris le temps suffisant pour analyser nos propositions alternatives »

Ce mardi 26 juin, les syndicats et la direction d’ArcelorMittal se sont rencontrés lors d’un nouveau conseil d’entreprise extraordinaire dans le cadre de la procédure Renault.

>Dans un premier temps, les représentants des travailleurs ont rappelé àla direction que les arguments avancés par le groupe ArcelorMittal pour fermer la phase liquide sont non fondés ! « Le site de Liège a délibérément été pénalisé par un manque d’investissements, par l’imposition qualitative des matières premières et d’un niveau de volume d’activité très bas. L’écart de compétitivité n’est pas justifié mais bien volontairement provoqué !  » a rappelé Gérard Loyens, permanent syndical CNE.

>Dans un second temps, quatre questions sur lesquelles la direction ne s’était pas encore officiellement prononcée lui ont été posées :

1) Le Groupe est-il prêt àarrêter la procédure Renault et àrelancer la phase liquide de façon durable et continue ?

2) Le Groupe est-il prêt àrespecter un plan d’investissements garantis contractuel pour l’ensemble du bassin de Liège ?

3) Quelles conditions (au niveau de la rentabilité des outils) doivent être remplies, selon le Groupe, afin de conserver une sidérurgie intégrée ?

4) Le Groupe est-il prêt àcéder une part ou la totalité de ses actifs àdes tiers qui voudraient maintenir une sidérurgie intégrée àLiège ?
A toutes ces questions, la direction a répondu par la NÉGATIVE, si ce n’est qu’elle s’est dite ouverte àla discussion pour un éventuel plan d’investissements au niveau de certains outils du Froid.

>Dans un troisième temps, les organisations syndicales ont remis àla direction leurs propositions alternatives. Après une interruption de séance, qui aura duré moins d’une heure, la direction a reconnu la qualité du dossier mais, dans le même temps, l’a rejeté et confirmé l’arrêt définitif de la phase liquide !
De ce fait, elle met fin àla phase 1, phase de consultation de la procédure Renault. Elle va en informer le Conseil d’administration d’Arcelormittal et lui demander de prendre une décision concernant la fermeture définitive de la phase liquide.

« Nous contestons cette décision car nous estimons que la direction n’a pas pris le temps nécessaire pour analyser nos propositions », s’exclame Jordan Atanasov, secrétaire syndical CSC METEA, au nom du front commun syndical.

Nous demandons àla direction d’attendre que le contact prévu ce 5 juillet avec la Région Wallonne, actionnaire du groupe, ait eu lieu et que celle-ci ait remis un avis.  »