Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Grève du 15 décembre : adhésion au mouvement encore renforcée !

mercredi 17 décembre 2014

JPEG - 580.2 ko
Marie-Hélène Ska et Jean-Marc Namotte

Lundi 15 décembre à Liège Huy Waremme, le nombre de grévistes était encore plus important que le 1er décembre. Ils ont de longues heures durant bravé le froid et la pluie devant les entreprises mais aussi aux accès des zonings ou centres commerciaux. "Certains veulent faire croire que le mouvement s’essouffle alors qu’au contraire, le nombre de personnes qui s’opposent aux mesures gouvernementales est de plus en plus grand ! Ce lundi, on a assisté à une recrudescence de grévistes surtout devant les entreprises, tous secteurs confondus, ainsi qu’à une mobilisation encore plus visible des enseignants, des travailleurs du service public en général, de la construction, du non marchand et de bien d’autres secteurs" , fait remarquer Jean-Marc Namotte, Secrétaire fédéral de la CSC Liège Huy Waremme.

JPEG - 456.5 ko
Belle-île


Cette mobilisation renforcée est « le signe que nous sommes dans une deuxième phase de conscientisation, une phase qui dépasse le cercle des délégations syndicales, insiste Jean-Marc Namotte. De plus en plus de gens adhèrent à nos revendications, même les sondages le montrent : 80% des Belges, du Nord comme du Sud, réclament, avec nous, un impôt sur toutes les fortunes de plus d’1 million d’euro. 78% de la population estiment que les économies sont inégalement réparties. Le gouvernement ne peut plus ignorer tous ces signaux : il doit revoir sa copie ! »

JPEG - 46.4 ko
CHC Saint-Joseph

Liège paralysée

Ce 15 décembre à Liège Huy Waremme, il n’y avait pas de train, pas de bus, pas d’avion, pas de courrier, pas d’activité au palais de Justice de Liège, quasi pas de cours dans les écoles, un service minimum dans les hôpitaux, maisons de soins ou de repos, des administrations et services communaux fermés, etc. Le secteur du transport et la logistique à l’arrêt : TNT, Aviapartner, TTS, Farnell, Lyreco, Skechers, CooperVision, Euroports, la base Intermarché de Villers-le-Bouillet, Galliker… Silence dans les centrales à béton, les carrières (Dumont-Wautier, Carmeuse) et les entreprises de la construction (Moury, Franki, Galère, Duchêne, Moureau, Aertssen…). Portes closes dans la grande distribution (Carrefour, Delhaize, Aldi, Lidl, quelques Colruyt, Makro, IKEA, Fnac, Zara, WE, …) et les grandes galeries (comme Cora, Belle-Ile, Médiacité, Galeries Saint-Lambert), L’industrie était déserte : du métal (comme ArcelorMittal, TDM, Techspace Aero, CMI, Knauf… ) à l’alimentaire (comme Inbev, Coca-Cola, Chaudfontaine, Ter Beke) en passant par la chimie (avec Prayon, PB Clermont, RKW… ) ou le textile (comme Malysse à Villers-le-Bouillet ).

JPEG - 84.3 ko
Zoning Hauts-Sarts


Les grands zonings paralysés (Hauts-Sarts, Grâce-Hollogne, Villers-le-Bouillet ). Les ETA (entreprises de travail adapté) étaient toutes à l’arrêt ce lundi.
Les sociétés de gardiennage, de nettoyage, de titres-services, de call-centers, du secteur socio-culturel et de la formation … ont également été touchées. Parmi les actions symboliques citons cette marche des gardiens de prison en grève de Lantin à Paifve ou encore la participation de quelques petits indépendants du commerce en guise de solidarité.
Comme elle l’avait fait lors des grèves tournantes, la Secrétaire générale de la CSC, Marie-Hélène Ska a fait le tour des piquets dans les diverses provinces pour soutenir les participants. A Liège, elle est notamment passée encourager les grévistes réunis à l’aéroport Bierset et devant l’école Sainte-Véronique

JPEG - 573.5 ko
Collège Sainte-Véronique

Et demain ?

"Après trois avertissements plus retentissants les uns que les autres (la manifestation du 6 novembre, les grèves tournantes et la grève nationale de ce jour), nous espérons qu’une réelle concertation puisse enfin se mettre en place" s’exclame Jean-Marc Namotte. "A défaut, la CSC décidera de la suite des actions à mener, en veillant à cibler le monde politique, les fédérations patronales, les grandes institutions... Nous savons que les grèves provoquent des embarras et autres désagréments. Mais les mesures imaginées par le gouvernement provoqueront des tracas et difficultés sans commune mesure avec les actions que nous menons ! Alors, ensemble résistons ! »

JPEG - 493.9 ko
Zoning Grâce-Hollogne
JPEG - 93 ko