Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Inquiétudes | La CSC attire l’attention sur les mesures budgétaires du CHR

| CSC || Inquiétudes || Budget || CHR |

mardi 12 décembre 2017

Des mesures d’économies toucheraient le personnel et les patients...


La direction du CHR de la Citadelle est en train de confectionner son budget pour 2018. Et les premiers échos sont relativement pessimistes. Résultat ? Des mesures d’économies sont à l’étude ; des mesures qui toucheraient le personnel de plein fouet et qui mettraient le patient encore davantage à contribution !

Il est notamment question :
1) de remplacer la prime forfaitaire pour prestations inconfortables versée au personnel soignant et assimilé par une prime à la prestation, ce qui devrait représenter une économie de 1,2 million d’euros. « Pour les plus petits salaires, cette mesure représentera une perte très importante, parfois près de 100 euros brut par mois ! », estime la délégation CSC Services Publics.

2) de réduire de 1,5% la partie variable de la prime de fin d’année 2018, soit une économie de 2,25 millions d’euros.

3) de diminuer les effectifs par la non-reconduction de contrats de remplacement et de contrats à durée déterminée pour quelque 35 équivalents temps plein, soit une économie de 1,5 million d’euros.

« La contribution médicale, elle, serait quasi inexistante. En effet, il est question de permettre aux médecins d’augmenter de 50% leurs suppléments d’honoraires en chambre individuelle, c’est-à-dire de leur permettre de demander un supplément de 250% au lieu des 200% actuellement autorisés. Les 50% supplémentaires seraient reversés à l’institution. Autant dire que c’est encore un fois le patient qui sera mis à contribution », s’indigne la délégation CSC Services Publics.

Les organisations syndicales s’opposent à ces mesures d’économies. En front commun, le 22 décembre, elles remettront un courrier au Conseil d’Administration afin de lui signifier leur désaccord et de lui demander de refuser les propositions d’économies. Dès janvier, une assemblée du personnel sera convoquée par le front commun afin de faire le point sur la situation et d’envisager d’éventuelles actions.