Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Journée Internationale des Travailleurs Migrants : Ciné-Débat "Monsieur Lazhar"

vendredi 21 décembre 2012

Le 18 décembre, dans le cadre de la journée internationale des migrants, le service Nouvelles Migrations et Diversité de la CSC Liège-Huy-Waremme a organisé un ciné-débat avec la projection du film « Monsieur LAZHAR », traçant le parcours d’un immigré algérien devenu professeur au Canada.

Une centaine de personnes ont répondu à l’appel, dont une bonne moitié de demandeurs d’asile et de personnes d’origines étrangères venus des Centres d’Accueil de la région liégeoise et de plusieurs associations (CAP Migrants, Aide aux Personnes Déplacées). Le film a été très bien accueilli.

Nous avons largement diffusé une brochure de la CSC sur les permis de travail, le guide des travailleurs « sans papiers » de l’ORCA, un document traduit en plusieurs langues destiné aux personnes qui ont reçu un Ordre de Quitter le Territoire (brochure réalisée par le Comité de soutien aux « sans papiers » de Liège) ainsi que le calendrier Diversité 2013.

Le débat a été l’occasion pour la CSC de rappeler certains éléments déterminants : le 4 décembre 2000, l’ONU proclamait la journée internationale des migrants, commémorant l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille.

Pour la CSC, cette Convention représente un défi majeur. En effet, la Convention pour la protection des droits de tous les travailleurs migrants et de leur famille concerne tous les migrants qui " vont exercer, exercent et ont exercé " un travail pendant " tout le processus de migration ". Pour tous, avec ou sans papiers, des droits fondamentaux sont réaffirmés en " considérant la situation de vulnérabilité dans laquelle se trouvent fréquemment les travailleurs migrants et les membres de leurs familles ".

Cette convention internationale est entrée en vigueur le 1er juillet 2003. Plus de 35 Etats l’ont ratifiée mais à ce jour, aucun Etat membre de l’UE ne l’a signée, ni ratifiée. Les travailleuses et travailleurs migrants demeurent des victimes faciles de toutes sortes d’abus, de discriminations et d’exploitation.

La Belgique, ses partenaires européens et la plupart des pays d’immigration de la planète éludent la ratification. Pourtant la défense des droits de l’homme a une portée universelle et ne peut donc pas exclure les migrants.

Les Nations unies ainsi que de nombreuses institutions européennes ou organisations de la société civile rappellent l’importance de cette convention. L’Europe, prônant un rôle accru de l’ONU dans les affaires internationales, ne doit pas rester sourde face à ces appels.

Réalistement, il n’est aujourd’hui plus possible de faire l’impasse sur cette question. La Belgique peut et doit jouer un rôle moteur dans la campagne pour la ratification de ce texte. Nous voulons que la Belgique cesse de fermer les yeux sur cet apport bénéfique de main d’œuvre qui participe aujourd’hui à notre économie souterraine, au vu et su de tous.

La journée internationale des migrants est l’occasion pour le Service Nouvelles Migrations & Diversité de la CSC de :

  • réaffirmer son engagement en faveur des travailleuses et des travailleurs migrants,
  • continuer à défendre individuellement et collectivement les travailleurs migrants, y compris les sans-papiers,
  • dénoncer les situations d’exploitation,
  • lutter contre les stéréotypes et les préjugés à leur égard,
  • sensibiliser l’opinion publique : si les arguments humanitaires ne suffisent pas, d’un point de vue économique, les migrants contribuent au développement de l’économie nationale et à la pérennisation de la sécurité sociale,
  • de les impliquer plus à l’action syndicale.

La CSC s’engage à œuvrer en Belgique en en Europe en faveur d’une politique équilibrée et équitable, respectant les droits de tous les travailleurs migrants.

affiche du ciné-débat :

PDF - 1.2 Mo