Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Kraft raye le site liégeois de sa carte

mardi 21 novembre 2006

Le couperet est tombé ce mardi 21 novembre. L’usine de Jupille sur Meuse est appelée àdisparaître dans de très brefs délais de sorte que les 93 travailleurs vont bientôt se retrouver sur le carreau.

C’est en 1955 que l’usine "Chat Noir" alors en plein essor, s’implante au bord de Meuse. Au même titre que la brasserie Piedboeuf toute proche, cette entreprise fait partie intégrante du paysage liégeois et son image publicitaire continue de marquer les esprits en survivant àtravers le temps. Pour les gens de la région déjàaffectés par les restructurations imposées par le groupe brassicole, c’est un nouveau cataclysme et de nombreuses familles se retrouvent concernées par la disparition de cet outil de production.

"Petit àpetit, on a diminué le personnel. Des restructurations pratiquement àchaque nouvelle direction, et il y en a eu ! des machines toujours plus performantes et voilà, au bout du compte, on se retrouve à93", un constat amer pour les 58 ouvriers et les 35 employés qui se sentent "jetés àla rue sans aucun respect".

L’intention de fermeture est évoquée pour avril 2007. Echaudés, les travailleurs refusent toute confiance àdes patrons qui recherchent des coups fumants en passant, le cas échéant, par des coups fumeux ! L’usine liégeoise tourne à40% de sa capacité de production, elle passe àla trappe au profit des sites de Lavérune en France et Berlin en Allemagne, "faute de possibilités d’extension". "Il faut savoir que le contrat de deux ans du directeur actuel expire en septembre 2007, un vrai fossoyeur, il a fermé déjàquatre usines, çàen fera une de plus avant son départ".

L’amertume est profonde chez tous les travailleurs angoissés par leur avenir. Et ce ne sont pas les vingt emplois de reclassement àNamur, Halle ou Herentals qui vont apaiser les craintes.

Le mardi 28 novembre, une concertation était prévue avec des délégués des travailleurs des autres sites de "Kraft Belgium" et des représentants du syndicat européen de l’industrie alimentaire pour tenter un plan d’action. Quelques précisions ont été données sur des repreneurs éventuels : deux d’entre eux auraient manifesté par écrit leur souhait de reprendre le site liégeois pour y poursuivre l’activité de torréfaction de café, le troisième serait intéressé pour se lancer dans une diversification d’activités mais toujours dans le secteur du café. Ils auraient également exprimé la volonté de ne laisser personne sur le carreau. Plus d’informations sont attendues lors du Conseil d’entreprise fixé ce jeudi 30 novembre.


Une valse àhuit temps

- En 1804, Bernard Van Zuylen installe àLiège un commerce de café vert et de denrées coloniales.

- En 1920, l’entreprise de torréfaction prospère et lance la marque "Chat Noir" puis procède au rachat de diverses société de torréfaction de café parmi lesquelles "Clé D’Or".

- A l’étroit en Hors-Château, en plein cÅ“ur de Liège, l’entreprise s’installe àJupille en 1955 et produit tant du café en groins ou moulu que du café soluble.

- En 1971, d’autres rachats dont "Hag Belgium", spécialiste dans la vente de café décaféiné.

- En 1979, suite aux gelées du Brésil qui ont provoqué une hausse des prix des cafés verts, àla recherche de capitaux neufs, « Chat Noir  » rentre dans le groupe Jacobs basé àZurich en Suisse. Abandonnant la production du soluble, la société se restructure et renouvelle le matériel.

- En 1985, les marques "Chat Noir" et "Clé D’Or" sont vendues et Liège devient un centre de production de café torréfié pour les autres sociétés commerciales du Groupe : "Jacques Vabre" et "Grand-mère" pour la France, "Hag" en Belgique.

- En 1990, le groupe Kraft General Foods reprend le contrôle du groupe "Jacobs –Suchard-Côte D’Or" exception faite de Callebaut et le nom de Kraft Jacobs Suchard est adopté en 1994 pour devenir en mai 2000 Kraft Foods Belgium SA.

Publié dans "L’info" du 1er décembre 2006