Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

La CSC wallonne soutient une tarification progressive de l’électricité

mardi 19 février 2013

Dans la structure actuelle des prix de l’électricité, l’existence d’un terme fixe, facturé avant la consommation du premier kWh, a pour effet un tarification dégressive de l’électricité. Une situation contre-productive environnementalement et injuste socialement, vu la corrélation très nette entre revenu des ménages et consommation électrique. Aujourd’hui, plus vous consommez, moins vous payez !

C’est sans doute sur base de ce constat que la déclaration de politique régionale du gouvernement wallon prévoit de "rechercher, dans le cadre des compétences régionales, un mécanisme de tarification progressive de l’énergie à usage résidentiel, soutenant les ménages qui consomment peu et incitant à une réduction des consommations les plus élevées, en tenant compte notamment des personnes à bas et moyens revenus (…), du mode de chauffage du logement, de la composition des ménages" et que le ministre Jean-Marc Nollet a fait part de son projet ce week-end.

Pour la CSC wallonne, la proposition telle que présentée est une évolution positive qui doit être saluée. La CSC wallonne avait d’ailleurs réclamé explicitement une telle évolution au mois de septembre 2012 en remettant au Ministre Nollet et au gouvernement wallon une pétition soutenue par 20.000 signatures.

Dans son soutien au projet de tarification progressive tel qu’il a été présenté, la CSC wallonne attire également l’attention sur les cas particuliers des ménages se chauffant à l’électricité, pour lesquels un mécanisme particulier doit être prévu (en même temps que l’activation d’une politique de remplacement des installations inefficaces). A l’inverse, les ménages autoproducteurs (équipés de panneaux photovoltaïques, en particulier), ne doivent bien sûr pas bénéficier d’effet d’aubaine grâce à la mise en œuvre d’un tel système.

La CSC Wallonne demande également, pour s’attaquer efficacement à la précarité énergétique, en cohérence avec les impératifs climatiques :

  • d’augmenter l’offre de logements publics passifs ou basse énergie ;
  • d’inciter les propriétaires à améliorer la qualité des logements mis en location ;
  • d’améliorer l’accès pour les revenus faibles et moyens aux mécanismes d’aides à la réalisation de travaux économiseurs d’énergie, ces mécanismes publics ayant jusqu’ici très peu bénéficié aux ménages à bas et moyens revenus ;
  • d’encadrer les loyers pour les logements ayant bénéficié d’aides à la réalisation de travaux d’isolation.