Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Pourquoi une journée de la femme le 8 mars ?

jeudi 8 mars 2007

La journée internationale de la femme a 30 ans cette année ! Cet anniversaire est pour nous l’occasion de fêter les progrès réalisés mais aussi d’évaluer les combats qu’il reste àmener ! Car oui, malheureusement, ils en restent. Il ne faut pas se voiler la face, pour que la femme soit l’égale de l’homme, il y a encore de la marge !! Pourtant, les femmes ne constituent pas une minorité mais bien la moitié de l’humanité !

En 1977, les Nations Unies ont adopté une résolution pour inviter chaque pays àcélébrer une journée pour les droits des femmes.

C’est dans ce cadre là, que le 8 mars 2007, les femmes de la CSC Liège-Huy-Waremme feront la fête. Mais attention, elles n’oublieront pas le chemin qu’il reste àaccomplir pour arriver àl’égalité hommes-femmes !

Afin de partager leur vécu et leur travail de l’année, les femmes CSC ont décidé de choisir « la précarité des femmes sur le marché du travail  » comme thème de la soirée.

De manière agréable et humoristique, elles dénonceront les inégalités qui subsistent et tenteront d’expliquer les différentes causes et conséquences de la précarité.

Les femmes ont investi le marché du travail. Leur volonté d’indépendance financière, d’indépendance tout court, les a conduites, àpartir des années 1960, às’insérer dans les études et dans l’emploi, bien plus massivement qu’elles ne l’avaient fait auparavant. Les femmes sont devenues partie prenante de la population active. Parallèlement, les structures familiales ont évolué. Les séparations ne sont plus l’exception, les familles recomposées sont plus fréquentes et les familles monoparentales (dans neuf cas sur dix, des femmes seules avec enfants) sont plus nombreuses.

La précarité peut-être définie comme une situation d’instabilité et de discontinuité. Ce sont les ruptures de parcours, professionnels et personnels, qui créent la précarité ou son risque.

De plus en plus de travailleurs sont précarisés. Salaires faibles, peu ou pas de formation continue, horaires difficiles, temps partiel plus ou moins volontaire… sont des indicateurs de cette précarisation.

Il semble que pour certaines femmes, en particulier celles qui sont moins bien formées, la situation sur le marché du travail est plus difficile encore.

Ce 8 mars 2007, les femmes de la CSC Liège-Huy-Waremme dénonceront ces injustices dans une ambiance conviviale et festive.