Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Titres-services : Un pas en avant vers l’autonomie … pour ceux qui en ont les moyens

mardi 22 juillet 2008

Altéo [1] se réjouit de la mesure qu’envisage de prendre le gouvernement en faveur des personnes handicapées et âgées. Celles-ci pourront bénéficier d’un nombre annuel plus élevé de titres-services (2.000 au lieu de 750). En effet, les personnes handicapées ont davantage de besoins d’aide liés àla perte d’autonomie.

Comme le rappelle la campagne de sensibilisation d’Altéo sur le pouvoir d’achat : 15,2% des Belges vivent sous le seuil de pauvreté. Et, parmi eux, un nombre élevé de personnes handicapées…

Les prestations de titres-services permettent davantage d’autonomie mais pèsent parfois lourd dans le portefeuille. Une personne handicapée qui a besoin de 2000 titres services, devra débourser la somme de 14000 euros.

Pour les ménages qui ne paient pas d’impôts, la déduction fiscale, accordée àtous dans le cadre des titres-services n’existe pas. C’est pour cela qu’a été instauré le système du crédit d’impôt. Cependant, pour les ménages àfaibles revenus, attendre 2 ans pour être remboursés d’une partie de l’achat des titres-services n’est pas une solution.

Altéo avait pourtant déjàplaidé en faveur d’un dispositif titres services à4,90 € pour les personnes àfaibles revenus. Dans ce cas de figure, il aurait suffit de vendre des titres à4,90 € aux personnes concernées. Pour se procurer ces titres, la personne aurait produit àl’organisme émetteur (Sodexho) l’avertissement extrait de rôle qui indique qu’elle est non imposable. Après réception de ses chèques, elle aurait pu en faire usage comme tout un chacun.

Ce système, plus proche de la réalité des personnes àfaibles revenus, est plus approprié. Si Altéo comprend la nécessité d’avoir une maîtrise sur les coà»ts et la volonté de vouloir éviter au maximum les abus, Altéo regrette que cela se fasse au détriment des personnes plus vulnérables.


Contact presse : Laurence Biron – 02 246 42 26 / 47 84

[1Mouvement social de personnes malades et handicapées qui compte plus de 10.000 membres en régions Wallonne et de Bruxelles-Capitale. Altéo asbl travaille sur une série d’enjeux pour lesquels elle interpelle régulièrement le monde politique