Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

ALLOCATIONS FAMILIALES : ÇA BOUGE UN PEU PARTOUT.

mardi 1er décembre 2015

Vie Féminine lance sa nouvelle campagne d’ information
et de sensibilisation "Les allocations familiales, j’y tiens !"

En cette fin d’année 2015, le processus de « régionalisation » des allocations familiales connait un coup d’accélérateur. En effet, ce vendredi 11 décembre, une phase d’information et de concertation a lieu à Bruxelles, à propos de l’avant-projet d’ordonnance qui va instaurer l’organisme en charge de gérer les nouvelles compétences transférées à la COCOM. Pour Vie Féminine, c’est l’occasion d’attirer l’attention sur l’importance de cette politique qui touche les femmes au quotidien !

Le 1er janvier 2020, c’est la date butoir à laquelle toutes les entités fédérées doivent être en mesure de gérer seules leurs allocations familiales. Mais il ne faudra pas attendre jusque-là ! Les différentes entités sont bien décidées à instaurer un nouveau fonctionnement et de nouvelles règles pour les allocations familiales avant cette date.
Déjà la semaine passée, en Wallonie, naissait l’AVIQ - Agence pour une Vie de Qualité, organisme qui accueillera notamment la gestion des allocations familiales, parmi d’autres compétences (santé, maisons de repos, handicap,…). Aujourd’hui, c’est à Bruxelles qu’on fait un pas supplémentaire. L’avant-projet d’ordonnance instituant l’Office bicommunautaire qui gèrera notamment les allocations familiales a déjà été adopté par le Collège réuni de la COCOM. Mais il va maintenant être soumis aux acteurs du secteur, avant son dépôt final au Parlement.

Comme acteur historique impliqué dans la gestion des allocations familiales, Vie Féminine suit de près ces débats. En effet, il nous semble particulièrement important de porter dans ces lieux la voix des femmes et des familles concernées par cette politique au quotidien. Pour cela, nous nous appuyons sur une expertise et un travail de proximité qui nous a permis de mettre en lumière un certain nombre de réalités et d’attentes exprimées par les femmes.

Tout d’abord, rappelons à quel point ce revenu complémentaire est essentiel pour certaines familles, pour couvrir des dépenses aussi importantes que l’alimentation, les vêtements, les frais scolaires ou de santé, sans parler des factures ordinaires ou de services comme l’accueil de l’enfance ou l’accueil extra-scolaire. De plus, pour les femmes, ce n’est pas qu’un revenu, c’est aussi un droit qui doit s’incarner dans des principes tels que l’universalité, la solidarité et l’accessibilité. Enfin, dans un contexte de précarité grandissante, il est clair pour nous que le futur système devra mieux prendre en compte les réalités des familles d’aujourd’hui (monoparentalité, petits revenus, handicap, etc.), tant au niveau des montants que des conditions du droit.

C’est le message que nous porterons auprès des responsables politiques qui travaillent actuellement à cette réforme. Et pour donner du poids et du relief à ce message, nous menons toujours actuellement une campagne d’information et de sensibilisation « Les allocations familiales, j’y tiens ! ». Dans ce cadre, nous invitons les personnes à remplir une carte postale expliquant pourquoi elles tiennent aux allocations familiales. Les Ministres compétents à Bruxelles et en Wallonie recevront ces cartes postales début 2016.

Contacts

Cécile DE WANDELER – Bureau d’étude

02 227 13 12 – coord-etude-doc@viefeminine.be


Plus d’infos sur la campagne sur www.viefeminine.be