Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Boulanger Antoine (-)

samedi 18 avril 2009

Homélie de Paul Karen lors de l’enterrement de Antoine Boulanger [1]

Antoine Boulanger nous quitte le 29 décembre 2003, àquelques mois de son 94ème anniversaire.

Peu après sa naissance, en 1910, ses parents émigrent en France, pour trouver du travail. Après l’école primaire, Antoine devient là-bas ouvrier-maçon. Sa maman a la nostalgie de la Belgique, et ils reviennent vivre àBeyne-Heusay. Antoine rencontre alors la JOC. « Chaque jeune travailleur(se) vaut plus que tout l’or du monde ! ».

C’est une révélation pour lui ! La JOC est son université, et àpartir de là, il sera un autodidacte très intelligent, assoiffé de connaître et assidu àla lecture.

La guerre de 1940 éclate et le travail obligatoire en Allemagne est imposé par l’occupant. Pour pouvoir s’occuper de sa famille, Antoine s’engage comme mineur de fond au charbonnage de Wérister. Assez vite il syndique ses compagnons de travail ; délégué syndical d’abord ; il devient permanent de la Centrale des Francs-Mineurs de la CSC.

Il rencontre alors Jeanne, sa future épouse et ils se marient en 1946. Il prend très àcoeur son rôle de père de famille, et il partage aux siens ce qui fait sa vie de syndicaliste et les événements qu’il s’efforce de
comprendre, avec le « voir, juger, agir » appris àla JOC.

Antoine vit sa mission syndicale avec ses convictions de militant, il est très apprécié pour la clarté de son jugement, son sens des responsabilités ; il est àl’écoute de chacun et très soucieux de répondre aux problèmes vécus par les travailleurs immigrés et leur famille auxquels il est très sensible ; il a le respect de la dignité de chacun quelle que soit sa nationalité.

Antoine assumera durant deux mandats, la présidence de la fédération interprofessionnelle de la CSC de Liège.

Toute sa vie d’homme, de père de famille et de syndicaliste est marquée
par sa foi profonde en Jésus-Christ et son souci de traduire les choix de Jésus-Christ dans le vécu et l’action collective. Très désireux d’être fidèle àl’évangile et àla classe ouvrière, il se remet lui-même en question et interpelle la pastorale de l’église !

Pensionné au 1er janvier 1976, il sera àla base de la création des groupes et de l’action des Pré-pensionnnés, Pensionnés et Chômeurs Agés (PPCA) de la CSC àLiège, avec cette volonté d’être et de rester responsables dans leur vie personnelle et familiale, et dans le mouvement syndical et la société.

Il sera aussi très présent au sein du Laveu [2], où dès 1983, il organise des conférences avec les organisations du 3ème âge du quartier, pour réfléchir aux questions d’actualité. Le message qu’il nous laisse par sa longue vie et sa personnalité tournée vers l’avenir, guidera nos pas sur le chemin d’un autre monde àconstruire.

[2Il habitait ce quartier de Liège, rue du Laveu 247, 4000 Liège