Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Capelleman Germain (1925-2006)

dimanche 26 novembre 2006

Germain Capelleman est né àRoux, dans la région de Charleroi, le 5 mars 1925.

En juillet 1939, il entre au charbonnage d’Amercoeur et, parallèlement àson travail, suit les cours de l’école des mines aux Aumôniers du travail. Il exerce les fonctions de chercheur, ouvrier àveine, aide-niveleur, porion et aide-géomètre.

Permanent syndical des Francs-mineurs en 1944, permanent jociste en 1945 et responsable de la section de la Docherie, il devient secrétaire du MOC régional de Charleroi en janvier 1948, fonction qu’il exerce jusqu’au 31 mars 1990.

Il poursuivra son action militante àla Présidence de la société de logements sociaux "Notre Maison", société résultant de la fusion de trois sociétés créées àl’initiative des fédérations MOC de Charleroi, Thuin et du Brabant wallon. "Notre Maison" est aussi le nom de ce bâtiment du boulevard Tirou, inauguré en 1953, qui a pour vocation d’abriter les organisation et services généraux du MOC et dont il fut un des fondateurs.

Durant toute sa carrière, Germain allia éducation permanente, expression politique et action. C’est ce qui l’amena àcréer, en front commun avec la FGTB, l’université ouverte àCharleroi, la FUNOC.

Son action toujours ancrée àgauche, Germain la menée également àl’extérieur du mouvement mais toujours en fidélité aux options fondamentales du MOC. C’est ainsi qu’il présida « Objectif 72  » lieu de convergences de socialistes et de chrétiens où qu’il engagea la fédération de Charleroi dans le mouvement wallon. Il fut par làun des moteurs de l’adoption par le MOC du pluralisme politique.

Certes, un grand dirigeant nous a quittés mais, comme il aimait àse définir, c’est surtout un militant heureux qui nous laisse un héritage àhonorer.