Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

L’emploi, priorité essentielle pour 2010

Editorial de Regards

janvier 2010

La croissance économique devrait repartir quelque peu àla hausse cette année. Après une croissance négative de plus de 3% en 2009, du jamais vu depuis la seconde guerre mondiale, la croissance devrait être d’environ 1% en 2010 selon les prévisions de la Banque nationale (BNB). Mais, même si les cours de bourse sont repartis àla hausse, la crise n’est pas derrière nous car sur le front de l’emploi 2010 sera en principe pire que 2009.

L’année a d’ailleurs commencé avec l’annonce, entre autres, d’un très important plan de restructuration chez Inbev et la fermeture de l’usine Opel d’Anvers mettant àla rue, directement, 2600 personnes. Notre première pensée et notre solidarité va vers ces hommes et ces femmes, de Liège, d’Anvers ou d’ailleurs, qui sont les victimes de ce système économique qui exige des revenus toujours plus importants pour ceux qui détiennent le capital au mépris de chaque travailleur, de chaque citoyen.

Selon les chiffres de la BNB, plus de 64.000 emplois vont passer àla trappe cette année contre « seulement  » 27.000 l’année passée. Si on tient compte des jeunes qui vont vouloir s’insérer sur le marché de l’emploi, le chômage devrait augmenter au total d’environ 100.000 unités selon une projection du bureau du Plan. Au niveau social, le plus dur reste donc àvenir alors que le secteur bancaire, par qui la crise est arrivée, renoue déjàavec les bénéfices … et avec les bonus pour ceux qui ont fait craquer notre économie et qui ont obligé le citoyen de tous nos pays de payer pour les banques.

Dans ce contexte, la décision prise par le gouvernement fédéral de prolonger les mesures anti-crise jusqu’en juin 2010 alors qu’elles devaient s’arrêter fin 2009 va dans le bons sens, tout comme le plan d’aide àl’embauche des jeunes. Néanmoins, ces mesures si elles sont indispensables risquent de ne pas être suffisantes pour empêcher un chômage de masse structurel qui, au-delàdes conséquences pour celles et ceux qui en sont les victimes, fait peser également une menace importante sur la reprise elle-même.

L’heure est donc venue de réclamer de nos gouvernants qu’ils consacrent la même énergie et les mêmes financements pour éviter que le marché du travail continue àse dégrader que ce qui a été déployé pour sauver le système bancaire. L’heure aussi pour nous de rappeler que l’emploi par les protections qu’ils procurent est au centre de la question sociale, de la structure sociale. Un système économique qui crée de la richesse, très inégalement répartie, mais pas le plein emploi demeure, ànos yeux, un problème majeur en raison des menaces qu’il fait peser sur la cohésion sociale.

Tout au long de cette année 2010 qui risque de se dérouler dans un climat social difficile, nous aurons àcœur de rappeler qu’un emploi et, de plus, un emploi décent et de qualité permettant de mener une vie digne demeure la priorité du mouvement ouvrier.

Chantal Janssens et Jean-Marie Schreuer