Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

La conférence de paix àGoma : un réel espoir pour l’Est de la RDC

Communiqué de presse du Bureau National du MOC

jeudi 17 janvier 2008

Le Bureau National du Mouvement Ouvrier Chrétien soutient la tenue de la Conférence de paix àGoma. Elle représente la meilleure option de sortie négociée de la crise àl’Est de la RDC [1]. Le MOC va écrire dans ce sens aux autorités congolaises et aux responsables de la Conférence.

La tenue àGoma, en République Démocratique du Congo (RDC), depuis le 6 janvier, d’une Conférence pour la paix, la sécurité et le développement des provinces du Nord- et du Sud-Kivu suscite de grands espoirs, tant pour nous que pour les populations concernées. Le moment est important. En effet, des progrès considérables ont été engrangés depuis la fin de la guerre qui a déchiré le pays et laissé plus de 4 millions de morts (ce qui en fait le conflit le plus meurtrier depuis la seconde guerre mondiale) :
- la longue Transition politique a permis l’adoption d’une nouvelle Constitution, approuvée par un référendum populaire ;
- le processus électoral s’est déroulé avec une impressionnante participation populaire, tant pour sa préparation que pour le scrutin proprement dit ;
- les institutions qui en sont issues sont désormais légitimes aux yeux de tous.

Malheureusement, cela n’a pas suffi àramener la paix dans l’ensemble du pays puisque l’Est du pays a continué àconnaître des violences de façon quasi ininterrompue. Les populations civiles restent les premières àen souffrir. Les derniers événements ont provoqué des exodes très importants : aujourd’hui plus de 800.000 personnes sont déplacées dans la seule province du Nord-Kivu et le Sud-Kivu continue d’héberger plus de 350.000 personnes déplacées.

Il est inquiétant de constater qu’une partie des problèmes qui avaient conduit àl’éclatement du conflit en 1996 restent non résolus et déstabilisateurs en 2008. Les événements des derniers mois ont amplement démontré l’inefficacité de l’option militaire. Une négociation qui fait place àchaque communauté, en la respectant dans sa différence, telle qu’elle semble s’ouvrir àGoma, malgré les problèmes de démarrage, nous semble être la seule option réaliste et pertinente.

Le Bureau National du Mouvement Ouvrier Chrétien (MOC) se réjouit du fait que, malgré ces difficultés et tensions, la quasi-totalité des porte-paroles des groupes en présence aient proclamé leur désir de paix et leur volonté de respecter les Institutions de la République. Le MOC connaît l’ampleur des difficultés vécues par les populations civiles de l’Est de la RDC. Il est bien conscient que la durée du conflit et des atrocités exercées contre les civils en général et les femmes en particulier. Leurs conséquences vont laisser des traces difficiles àsurmonter.

Le MOC encourage toutes celles et tous ceux qui s’impliquent dans cette conférence en vue d’une issue pacifique. Il souligne en particulier le rôle joué par les associations de la société civile qui agissent aux côtés de la population au quotidien, qui ont accompli, tout au long de la crise, un travail remarquable alors même qu’il n’y avait plus d’Etat et qui n’ont cessé de défendre l’intégrité et la souveraineté nationales.

Télécharger la position en version pdf

[1République Démocratique du Congo - anciennement Zaïre