Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Le MOC se prononce pour la sortie du nucléaire

jeudi 23 juin 2011

Le Mouvement Ouvrier Chrétien vient de se prononcer en faveur de la sortie de la production d’électricité à partir d’énergie nucléaire. Il soutient l’application de la loi de 2003 concernant la fermeture des trois premières centrales en 2015 pour lesquelles la Belgique dispose des capacités de remplacement. Ainsi que la fermeture des dernières centrales nucléaires entre 2022 et 2025 pour autant que l’approvisionnement nécessaire en électricité soit assuré.

Pour le MOC l’énergie nucléaire reste une énergie potentiellement dangereuse, non durable, et coûteuse. Les arguments qui ont favorisé cette prise de position sont nombreux.

Les événements en cours à Fukushima nous rappellent que le nucléaire n’est pas une source d’énergie comme les autres. Même s’ils sont minimes, le recours à l’énergie nucléaire comporte des risques d’accident qui ne peuvent être exclus. Outre les conséquences incalculables sur le plan humain et environnemental d’un accident, les coûts financiers de celui-ci seraient tellement élevés que les pouvoirs publics sont obligés d’intervenir afin de limiter la responsabilité civile des exploitants.

À ce jour, aucune solution technique fiable et sûre en ce qui concerne la gestion des déchets hautement radioactifs issus de la production nucléaire d’électricité n’existe. L’absence de solution satisfaisante à cette question constitue un cadeau empoisonné à charge des générations futures.

Tant la mise en place des installations, l’assurance contre les risques d’accident, la gestion des déchets ainsi que le démantèlement des usines entraînent des coûts liés à ce type de production qui sont très élevés. Des coûts qui sont majoritairement et en définitive supportés par les consommateurs.

Plus largement, le MOC tient aussi à rappeler que la sortie du nucléaire, si elle est une option politique possible et réaliste, n’est pas sans condition. Elle implique des politiques ambitieuses en matière de réduction de la consommation, en particulier par un soutien ciblé vers les ménages à faibles revenus et vers les équipements collectifs. Elle nécessite aussi des investissements importants dans les énergies renouvelables pour assurer la transition écologique.

Plutôt qu’une menace, la sortie du nucléaire constitue aujourd’hui une formidable opportunité en matière économique et d’emplois. Surtout depuis la décision prise par l’Allemagne, principale économie de l’Union européenne, d’abandonner également cette source d’énergie.

Enfin, le MOC entend rappeler qu’il est nécessaire, afin de garantir la dignité humaine, de permettre l’accès effectif de tous, indépendamment du revenu, à une quantité d’énergie suffisante qui permette à chacun de satisfaire ses besoins vitaux et de participer à la vie sociale.

Retrouvez ici la motion politique adoptée par le Bureau politique du MOC le 16 juin dernier relative à la production d’électricité et à l’énergie nucléaire