Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Solidarité entre le sud et le nord

Editorial de Regards

février 2010

Un groupe de militants et permanents a mené au Burkina Faso une mission relatée dans le dossier de ce mois-ci qui permet de découvrir, quelque peu, àla fois la réalité de ce pays et les axes des collaborations que nous avons avec lui. Nous ouvrons ainsi les yeux sur des réalités que, trop souvent, nous ne percevons qu’au travers de médias qui n’expriment pas assez la dureté des réalités dont souffrent les peuples de ces pays, les conséquences dramatiques des décisions internationales des entreprises et des organisations internationales et la force des solidarités qui y existent.

Nous avons choisi d’établir des relations partenariales avec le Burkina, un des pays parmi les plus pauvres de la planète, entre autres pour prouver qu’il est possible d’établir, au travers d’apports différents, des relations égalitaires entre pays du nord et du sud. Celui qui a eu la chance de rencontrer un de nos amis Burkinabais a pu voir la solidarité, la militance et l’espérance concrétisée dans des hommes et des femmes qui sont devenus des amis. Ceux-ci nous aident certainement àrelire notre action sociale, àinterroger nos valeurs, àrepenser notre vision de notre mouvement. Nous savons la richesse de ce que chacun apporte dans notre combat commun.

Dans la crise que nous connaissons, cette solidarité doit être encore plus forte. Nous devons construire de nouveaux projets communs et aider nos partenaires àdévelopper de nouvelles initiatives pour permettre aux citoyens du Burkina de vivre mieux … ou plutôt survivre moins mal. Nous continuerons àdénoncer le système profondément inégalitaire dans lequel nous vivons, àla fois par des actions politiques et des actions concrètes, par exemple par des choix de consommation équitable et responsable. Nous devons exiger par exemple que les pays occidentaux (et donc nous) paient les produits en provenance de ces pays àun prix plus important, plus juste ; nous devons exiger le développement dans ces pays d’industries de transformation de leurs matières premières ; nous devons refuser le remplacement de leurs cultures vivrières, nécessaires pour nourrir les citoyens de ces pays, par des cultures établies au profit des pays occidentaux, que ce soit pour nous permettre de consommer des haricots frais en hiver ou pour payer les tissus en coton moins chers.

Au travers de ces relations, nous pourrons ainsi construire ensemble une réponse collective, àde multiples facettes, aux défis que le monde traverse. Ces réponses intégreront les approches différentes mais nécessairement complémentaires du nord et du sud. Comme travailleurs, nous savons que notre solidarité doit dépasser toute frontière, qu’elle soit de langue, de race, de culture, d’Etat. C’est cette solidarité active qui nous aidera àconstruire le monde de demain.

Chantal Janssens et Jean-Marie Schreuer