Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Voter dans un décor de crises

Editorial de Regards

mai 2009

L’échéance du 7 juin est toute proche. Nous allons choisir les femmes et les hommes politiques qui nous représenteront àla Région wallonne, àla Communauté française et au Parlement européen. Des niveaux de pouvoir qui nous touchent au quotidien et pour lesquels nous avons pu éprouver quelques difficultés de lecture de programmes au cours des dernières semaines, tant les scandales àrépétition et les règlements de compte ont occupé souvent le haut de l’affiche.

Au MOC Liège Huy Waremme, ce sont nos militants qui ont voulu y voir plus clair et différentes initiatives ont vu le jour aux quatre coins de notre fédération. Des questions locales qui reflètent les préoccupations d’une région et interrogent sur des enjeux majeurs et des choix de société.

Tout d’abord, personne ne s’étonnera que des débats àSeraing et àHerstal étaient principalement consacrés au bassin sidérurgique frappé de plein fouet par la crise : une phase àchaud réveillé et rendormie au fil des années avec des diminutions importantes des emplois directs et indirects. Une situation qui pose la question de l’emprise du politique, et plus particulièrement du positionnement européen pour la sauvegarde d’une industrie lourde. Sans oublier la concrétisation d’une politique de reconversion.

Ensuite, une rencontre a été organisée àLiège sur le thème du service public en difficulté dans une Europe ultralibérale qui persiste àcroire que la libéraliser, mettre sous concurrence, commercialiser l’intérêt général aura toujours un effet bénéfique pour le citoyen. Une tendance que nous contestons en tant que mouvement social parce qu’elle est source d’inégalités pour le consommateur, mais aussi parce qu’elle débouche toujours sur une précarisation des travailleurs (statut, rémunération et autres conditions de travail…). Des exemples qui doivent nous inciter ànous pencher sur le projet européen des partis progressistes.

Puis, un sujet a été transversal àl’ensemble des activités proposées : la pauvreté croissante et la précarité galopante, reflets d’une crise de la solidarité, de la justice sociale. Si pouvoir se loger est une des premières étapes àtoute participation citoyenne, force est de constater que l’accès àun logement décent ne rejoint pas nécessairement les priorités politiques de tous les partis.
Enfin, l’avenir de notre planète, le développement durable, la création d’un secteur « vert  » porteur d’emploi et des options de mobilité parce que Liège a deux projets dans ses cartons : le tram et la liaison autoroutière CHB, liaison complémentaire au tram pour les uns, mais un mauvais choix qui ne construit pas l’avenir pour les autres.

Quelques exemples relevés au cours des débats montrent des priorités différentes selon les partis. A chacun d’entre nous de scruter avec attention tant les réalisations de ces derniers (qu’il ait été dans la majorité ou dans l’opposition) que leur programme. Et de choisir ce dimanche 7 juin parmi les partis progressistes celui qui portera le mieux nos choix de mouvement.

Jean-Jacques Jouffroy et Jean-Marie Schreuer