Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Annonce conférences - Société civile, quand les citoyens s’organisent pour leur développement

mercredi 5 décembre 2007

Pour mieux comprendre l’importance de la société civile dans le développement des pays du Sud et en particulier en République Démocratique du Congo (RDC), Solidarité Mondiale Liège organise deux conférences-débat avec deux spécialistes incontournables : Colette Braeckman, journaliste au journal Le Soir, et Bob Kabamba, professeur à l’Ulg.

Voir le dossier de 4 pages du Regards d’avril 2008 sur le compte-rendu de ces deux conférences sur la société civile au Congo

Face à la généralisation de l’économie souterraine et de l’absence de protection sociale, face à la corruption ou au manque de moyens des pouvoirs politiques, les populations des pays en voie de développement font souvent preuve d’une grande capacité d’action collective et d’innovation sociale. Mouvements de jeunesse, mutuelles de santé, associations de femmes, d’étudiants, syndicats…bien loin des clichés de l’aide humanitaire, dans tous les pays du Sud des groupements de citoyens s’organisent afin d’améliorer collectivement leurs conditions de vie au quotidien et contrer les effets négatifs de la mondialisation. Que ce soit en terme de prestation de services sociaux au niveau local, de revendications politiques, de défense des droits sociaux ou de démocratisation et de participation citoyenne au développement, les exemples du rôle et de l’importance de la société civile sont nombreux.

Bien sûr, cela ne se passe pas toujours sans problèmes d’indépendance et de conflits vis-à-vis des pouvoirs politiques ou privés tant la société civile est le miroir des relations de pouvoir, des valeurs et des intérêts contradictoires de la société en général. Toutefois, phénomène d’une grande diversité et d’une ampleur croissante au niveau mondial, la société civile, à travers son ancrage local, joue un rôle de plus en plus important et reconnu dans le développement.

Des préoccupations communes

Plus que jamais, dans le contexte actuel de mondialisation, se développent des possibilités de soutien et d’échanges réciproques entre ces mobilisations dans les pays en voie de développement et les nôtres. Les préoccupations comme celles liées à la précarité généralisée ou à l’environnement diminuent de plus en plus la distance entre l’action menée au Nord et au Sud. C’est pourquoi, une des forces principales de cet aspect du développement qu’est la société civile est de mettre en avant les enjeux communs qui nous lient à celui-ci au niveau mondial.

C’est à travers l’exemple de la République Démocratique du Congo que nous aborderons ce thème en lien avec l’histoire mouvementée de ce pays et les récentes élections qui s’y sont déroulées. Nous accueillerons lors de deux dates :

Le mardi 8 janvier, 20H, au Centre Culturel d’Amay, rue Entre-deux-tours, 3

Bob Kabamba (Professeur à l’ULg et spécialiste de la RDC), son expérience concrète du Congo nous permettra de mieux cerner les formes, le rôle et le pouvoir de changement de cette « société civile ».
Véronique Rousseau (CSC, relations internationales), s’intéressera en particulier au rôle des syndicats locaux et leurs relations parfois difficiles avec les pouvoirs en place.

« Midi du Monde », le jeudi 24 janvier, 12H à la CSC de Liège, 8-10 Bld Saucy

Colette Braeckman, journaliste et membre de la rédaction du journal Le Soir, chargée de l’actualité africaine et plus particulièrement de l’Afrique centrale. Chroniqueuse dans des revues et magazines, dont Le Monde Diplomatique.
Véronique Rousseau (CSC, relations internationales), s’intéressera en particulier au rôle des syndicats locaux et leurs relations parfois difficiles avec les pouvoirs en place.
Petite restauration sur place.

Infos et inscriptions (afin de nous organiser au mieux) : 04/232.61.65 ou 61 Nicolas Laermans

Invitation 24 janvier Liège
Invitation 8 janvier Amay