Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Backup du site

jeudi 19 mai 2005, par Schreuer Jean-Marie

Il est essentiel d’effectuer très régulièrement (une fois par semaine, surtout quand des mises à jour ont été faites) un backup du site. C’est une condition indispensable pour faire face à des effacements éventuels de données.

Le présent article décrit, d’une manière systématique, la manière de procéder pour effectuer des backup. Outre le respect de cette procédure, il est nécessaire de disposer du login, du mot de passe du site et du mot de passe de mysql sur le site. Dans la présente explication, ils seront remplacés par "login" et "motdepassesite et motdepassesql".

Notons que la structure interne du site est actuellement [1] la suivante : "/home/login/login.be/www". La copie effectuée, si nous travaillons par descommandes directes sur le site, se fera dans "/home/login/login.be". C’est donc dans ce sous-répertoire que nous travaillerons quand nous serons dans le site.

Conventions

Insistons d’abord sur la nécessité absolue de respecter de manière stricte les formats des lettres (majuscules ou minuscules), les espaces, etc.
Dans le texte, le signe # doit être remplacé par un espace.
Dans le texte, chaque fois que "login" ou "motdepassesite" ou "motdepassesql"sont utilisés (même à l’intérieur d’un nom), il faut les remplacer par le login et le mot de passe normalement connu de l’utilisateur autorisé à effectuer le backup.

Procédure de backup

La procédure de backup du site effectue d’abord le backup de la base de données puis du site lui-même.

Avant de procéder au backup, il est très utile de vider le cache. En effet, il est inutile de sauvegarder des données qui ont été construites et le seront de nouveau d’une manière automatique en fonction des nécessités.
Pour ce faire, il suffit d’aller dans la partie de gestion du site lui-même et de choisir "Configuration" puis "Vider le cache" et ce même si le cache est indiqué comme peu volumineux.

Le backup se fait de la manière suivante :

1. Backup de la base de données par SPIP

Il est possible d’effectuer directement un backup du contenu de la base de données par l’interface utilisateur dans le site lui-même. Pour ce faire :

  1. Aller dans l’espace "modification"
  2. Choisir la commande "configuration" puis "maintenance du site"
  3. Choisir "sauvegarde compressée sous"
  4. Nommer la sauvegarde "NOM2"
  5. Après quelques secondes, deux écrans permettent d’être informé des fichiers qui ont été sauvegardés.

NOM2 est par convention "aaaa_mm_jj_login.sql" ; commencer par la date (inversée) du backup permet de classer facilement les backups par la suite.

Le backup réalisé par Spip se trouve dans le répertoire "home/login/login.be/www/tmp/dump". C’est à cet endroit qu’il faudra aller le chercher quand on récupèrera les archives (voir point 7).

Une autre possibilité de réaliser le backup de la base de données est de passer par des commandes directes. Ce sera d’ailleurs la seule manière d’effectuer un backup de la structure du site.

2. Lancer "putty [2]"

  1. Double cliquer sur l’icône de Putty pour lancer le logiciel "putty.exe"
  2. Dans le "Host name" indiquer "luna.agora.eu.org", veiller à ce que le port indiqué soit bien "22" et cliquer sur le bouton "Open"
  3. Cela permet de se trouver dans un espace où des commandes peuvent directement être tapées
  4. Taper comme login "login" puis Enter
  5. Si le nom entré est correct, le logiciel demande le mot de passe ; il faut l’indiquer puis taper sur Enter ; il s’agit de "mot de passe" en distinguant bien les majuscules et les minuscules, les 0 (zero) et les o (lettre). Si le mot de passe est correct, le système donne une série d’indications, dont la date et l’heure de la dernière connexion ; si le mot de passe est inexact, le système l’indique et permet une deuxième (et dernière) tentative.
  6. Il faut ensuite se placer dans le répertoire login.be en tapant la commande en ligne "cd#login.be" pour changer de répertoire et arriver dans le répertoire dans lequel se trouve le site lui-même [3]

Notons qu’une aide est disponible en ligne au niveau du système (linux) :

- tar#—help [4] : permet d’avoir la liste des arguments qu’il est possible d’utiliser avec "tar"
- man#tar : donne une information plus complète pour l’utilisation de la commande "tar"
- ls#-l : liste le contenu du répertoire dans lequel on se trouve

Les principales commandes de Linux sont décrites sur divers sites, par exemple sur le site de Linux France.

3. Créer l’archive de la base de données

- à contrôler

Comme indiqué plus haut, les points 3 et 4 ne sont à réaliser que si le point 1 n’a pas été effectué càd si la sauvegarde de la base de données ne s’est pas effectuée directement dans le gestionnaire du site

  1. Taper "mysqldump#www#>#NOM2" -u=login -p=motdepassesql suivi de Enter en faisant très attention à l’utilisation du ">" [5] ; en effet, utiliser le signe contraire (plus petit au lieu de plus grand) risque de supprimer toutes les données existantes !!
    NOM2 est par convention "aaaa_mm_jj_login.sql" où sql est le sigle du dump

4. Compresser l’archive de la base de données

- à contrôler

  1. Compresser l’archive de la base de données en tapant, de la même manière que plus haut, "gzip#NOM2".
    La commande gzip détruira le fichier "tar" créé plus haut et le remplacera par un fichier compressé, ajoutant pour préciser cet état, "gz" à la fin du nom du fichier.
    Cette commande prend souvent assez longtemps à cause du volume à compresser.

5. Créer l’archive du site lui-même [6]

  1. Taper, en restant dans le même sous-répertoire et en respectant strictement le format [7] : "tar#-cf#NOM1#www" suivi de Enter. Cette commande demande donc de créer une archive dont le nom est NOM1 à partir d’une source de données (www)
    NOM1 est par convention un nom de fichier de la forme de "aaaa_mm_jj_login.be.tar" où aaaa est l’année, mm est le mois et jj le jour ; cette utilisation des dates permet de classer correctement les fichiers générés ; le suffixe "tar" utilisé à la fin du nom indique que c’est un fichier archivé mais non compressé.

6. Compression de l’archive [8]

  1. Taper, en respectant strictement le format, "gzip#NOM1"
    où il faut remplacer NOM1 par le nom utilisé au point précédent. Notons qu’il est possible de simplifier la frappe par l’utilisation de la touche TAB après avoir écrit la première lettre : le nom va, en principe, s’inscrire seul si les premières lettres entrées sont le début d’un nom unique. Sinon, l’utilisation par deux fois de la touche TAB permet de voir la liste des fichiers dont le nom commence par la même première lettre ; ceci est valable pour tous les points de cette procédure.
    La commande gzip détruira le fichier "tar" créé plus haut et le remplacera par un fichier compressé, ajoutant pour préciser cet état, "gz" à la fin du nom du fichier.
    Cette commande peut prendre un peu de temps à cause du volume à compresser.
  2. Sortir de "putty" en tapant "exit"

7. Récupérer les archives créées par filezilla [9]

  1. Lancer "filezilla" en double-cliquant sur son icône
  2. En cliquant, dans le menu, sur "Fichier – gestionnaire de site", on voit s’ouvrir une fenêtre dans laquelle on doit remplir les champs de la manière suivante (ou cliquer sur "Fichier - Gestionnaire de sites" de la barre des tâches, ce qui permet de reprendre les informations stockées) :
    Hôte : "luna.agora.eu.org"
    Port : "22"
    Type de serveur : « SFTP en utilisant SSH2 »
    Type d’authentification : « Normal »
    Utilisateur "login"
  3. A ce moment, on peut cliquer sur "Connexion" ; le système demande le mot de passe ; il s’agit de "motdepassesite" comme celui qui est utilisé plus haut avec le logiciel Putty.
  4. On voit alors apparaître à droite le site distant. On clique sur le sous-répertoire "www" et on voit les fichiers compressés qu’il nous faut rapatrier ("aaaa_mm_jj_login.be.tar.gz" et "aaaa_mm_jj_login_general.sql.gz"). Pour les rapatrier, il suffit d’utiliser le "glisser - déposer" vers la partie gauche de l’écran, permettant ainsi de choisir le sous-répertoire dans lequel la copie de sécurité se placera. Par convention, on placera les copies de sécurité dans le sous-répertoire "site internet" dans "communication".
    Si on a fait effectuer une sauvegarder via Spip, le fichier produit se situe, comme expliqué au point 1, dans un autre sous-répertoire du site : "home/login/login.be/www/tmp/dump". C’est à cet endroit qu’il faudra évidemment aller le chercher
  5. Il vaut mieux, quand les fichiers sont rapatriés, détruire les fichiers d’archives compressés se trouvant sur le site ; vu le poids du site, il vaut mieux ne pas conserver les derniers fichiers de sauvegarde comme cela est recommandé quand le site n’est pas trop volumineux.

[1décembre 2008

[2Ce logiciel est un utilitaire windows pour se connecter en SSH (administration à distance d’un serveur utilisant le SSH. Ce logiciel peut être téléchargé si besoin sur le site http://agora.eu.org/ssh

[3Le répertoire racine est "/home" ; l’ensemble des fichiers du site mocliege.be se trouvent dans "/home/mocliege/mocliege.be", lui-même subdivisé en plusieurs parties dont "/home/mocliege/mocliege.be/www" comprenant le site lui-même et "/home/mocliege/mocliege.be/logs" reprenant les informations de fréquentation à partir desquelles se calculent les statistiques

[4après "tar" et l’espace, taper deux fois un tiret "-" puis "help

[5ce signe signifie qu’on envoit les fichiers existant vers un fichier à créer

[6Cette création concerne les fichiers utilisés comme squelette, pas les bases de données qui ont été sauvegardées plus haut dans la procédure

[7Il faut, entre autres, veiller à utiliser des minuscules

[8Ces archives prenant beaucoup de place, une compression est nécessaire

[9Ce logiciel permet de transférer les fichiers sur le web ; il est téléchargeable sur le web à l’adresse http://sourceforge.net/projects/fil...