Category Archive: santé

  1. Urgences au Burkina Faso ! Appel à dons de la Mutualité Chrétienne de Liège et de WSM

    Leave a Comment

    Depuis 2015, des attaques terroristes croissantes dans le Nord et l’Est du pays ont provoqué le déplacement interne de plus de 300.000 personnes et la fermeture de plus de 130 centres de santé ! Elles ont plongé plus de 700.000 personnes dans une situation d’insécurité alimentaire. De nombreux problèmes sanitaires couplés à une insécurité médicale apparaissent dans ces zones. (voir le compte-rendu de la conférence que nous avions organisée en juin sur cette situation).

    Depuis 20 ans, la Mutualité Chrétienne de Liège est engagée dans un partenariat avec le Burkina Faso. C’est pourquoi celle-ci et le RAMS (Réseau d’Appui aux Mutuelles de Santé) son organisation partenaire sur place, n’entendent pas abandonner les Burkinabés à leur sort. Ainsi, leurs établissements de soins de santé distribuent gratuitement de la nourriture et ont dépêché des cliniques mobiles, installées dans des voitures. Dans cette situation de crise, le RAMS veut que chacun puisse bénéficier de soins médicaux! Des actions de prévention à la santé sont menées et des vivres sont amenées dans ces zones.

    En raison de la gravité de la situation, la Mutualité Chrétienne de Liège et WSM (l’ONG du Mouvement Ouvrier Chrétien – MOC) renforcent leur soutien au Réseau d’Appui aux Mutuelles de Santé (RAMS). Le RAMS pourra t-il aussi compter sur votre aide ?

    Vous pouvez faire la différence en versant un don sur le compte:
    BE96 7995 5000 0005 (WSM – We Social Movements asbl) –
    communication : Don Burkina MC Liège.

  2. Alter Form : La formation d’aide-soignant bat son plein

    Leave a Comment

    La formation d’aide-soignant accueille depuis le 20 janvier 2020, 28 candidats dont 6 hommes. Durant les 18 mois à venir, ils seront présents à raison de 5 jours par semaine de 9 à 16h30 et ce, jusqu’au 30 juin 2021, sans oublier les quatre périodes de stage. Le cursus se scinde en deux parties : 10 mois de tronc commun où ils auront une approche tant du métier d’aide-familiale que du métier d’aide-soignant et ensuite 8 mois de spécialisation aide-soignant. Pour valider leur apprentissage, ils sont tenus de réussir toutes les unités de formation validées par la promotion sociale. Le courage et la motivation sont les moteurs de leur réussite et ils en ont car ils mettent souvent leur vie privée de côté pour accéder au certificat de qualification.

    A ce jour, 19 candidats de l’année 2019 approchent de la fin de leur apprentissage ; ils finalisent leurs matières, les évaluations et vont partir en stage d’intégration. De plus, nous avons dû ajouter les nouveaux actes infirmiers délégués à leur cursus afin de répondre à la décision de la ministre De Block. Ces actes vont permettre aux futurs aides-soignants de réaliser des tâches dévolues normalement aux infirmières. La charge de travail qui va leur être attribuée ne sera pas reconnue au niveau salarial et on risque de rencontrer deux catégories d’aide-soignant : les anciens et les nouveaux qui auront davantage de responsabilités. Espérons que pour le bien de la profession et l’égalité, les règles en vigueur changent !