Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

La CSC approuve l’Accord Interprofessionnel à 67,9 %

mardi 1er février 2011

Le conseil général de la CSC, réuni ce mardi 1er février 2011, a approuvé le projet d’accord interprofessionnel à 67,9% des voix. Ce vote est le résultat d’une réflexion approfondie menée dans chaque organisation sur la comparaison entre points négatifs et points positifs et sur les effets d’une approbation face aux effets d’un rejet du projet. Il s’agit donc d’un vote de raison mais pas d’un vote enthousiaste.

En effet, la situation a suscité beaucoup de frustration au sein de la base de la CSC qui aurait espéré obtenir davantage d’avancées dans plusieurs domaines :
- en matière d’emploi et de formation ;
- en matière de pouvoir d’achat, surtout pour les salaires minimum et les salaires des jeunes. De plus, la crainte est bien présente d’une future intervention possible dans le mécanisme d’indexation au lieu d’une intervention dans les prix de l’énergie ;
- en matière d’harmonisation des statuts ouvriers et employés.

Statuts ouvrier et employé

Sur ce dernier point, fondamental, les militants de la CSC soulignent que l’objectif final n’est pas clair, la voie empruntée est beaucoup trop longue et l’on peut craindre que plusieurs statuts coexistent encore trop longtemps.

Le conseil général de la CSC comprend très bien la position et les craintes, entre autres, des employés :
- face à un régime de licenciement trop avantageux pour l’employeur ;
- face à une emprise trop forte sur la sécurité sociale ;
- face à une utilisation trop large du chômage temporaire ;
- face aux trop nombreuses incertitudes et imprécisions du texte actuel.

La négociation qui va s’engager pour la phase définitive :
- sera bien préparée par la CSC et fera l’objet d’une concertation avec les centrales des ouvriers et des employés ;
- doit aboutir à un meilleur statut des travailleurs avec un régime de licenciement qui protège tous les travailleurs au régime légal actuel des employés ;
- doit être réalisée dans un délai acceptable ;
- ne peut pas porter atteinte à la sécurité sociale.

La CSC dit oui au projet d’AIP

Dans l’intervalle, la CSC dit oui au projet d’AIP :
- en raison des augmentations des pensions, des allocations de chômage, de maladie et invalidité et de maladie professionnelle ;
- en raison d’une meilleure garantie de revenu pour le chômage temporaire ;
- en raison d’une avancée définitive vers un statut commun pour les travailleurs ;
- en raison du maintien de l’index et d’une marge salariale, certes limitée ;
- en raison de la prolongation pour deux ans de quelques régimes spécifiques de prépension pour les métiers lourds ou les carrières de longue durée.

Un important travail doit encore être réalisé dans les secteurs. La CSC souhaite beaucoup de succès à ses négociateurs.


Télécharger le projet d’accord interprofessionnel (AIP)

Télécharger le tract reprenant la position de la CSC