Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Reprise de travail mercredi 23 au TEC Liège/Verviers

Communiqué de presse de la CSC - Services Publics TEC Liège-Verviers

mardi 22 janvier 2008

La sécurité des passagers passe par la sécurité des chauffeurs
et des conditions de travail décentes

Rétroactes

Après les longues discussions de dimanche, 3 propositions à court terme ont été mises sur la table avec la direction et la police de Liège :

- Organisation d’une réunion direction/syndicats/Zones de polices concernées avant la fin janvier pour examiner les mesures complémentaires qui pourraient être prises en matière de sécurité ;
- Mise en place dès février d’une « commission sécurité » interne à la Direction du TEC Liège/Verviers. Commission qui devrait fonctionner selon les recommandations faites dans le cadre des discussions en cours au niveau wallon sur « comment améliorer le dialogue social ».
- Optimalisation de la gestion de l’affectation des véhicules pour que les services nocturnes soient assurés par des véhicules équipés de caméras.

Nous avons décidé sur cette base d’organiser des assemblées d’informations avec les travailleurs à Robermont et à Jemeppe lundi matin pour débattre de ces propositions.

L’assemblée de Jemeppe a décidé la reprise du travail dès le mardi 22 janvier 2008.

Robermont a estimé que les propositions restaient insuffisantes parce que les problèmes de fond et le malaise général dont la sécurité n’est qu’un élément n’ont pas été rencontrés.
Le "mouvement émotionnel" a été maintenu et une lettre adressée à la Direction Générale. Il s’agit d’un programme complémentaire avec des mesures à court et moyens terme.

Une nouvelle assemblée s’est déroulée à Robermont ce mardi à 8h30 ou ce programme a été débattu avec les travailleurs.

Conscients de l’ampleur des mesures à prendre à tous les niveaux, l’assemblée a mandaté ses délégués pour défendre le programme proposé et aller plus loin dans cette démarche.
Le "mouvement émotionnel" et le malaise de fond étant exprimé, les bus sortiront à nouveau mercredi dans l’attente d’une réunion rapide ou nous espérons que chacun prendra ses responsabilités.

Ce "mouvement émotionnel" légitime par rapport aux agressions et au climat de violence n’est en fait que la goutte qui a fait déborder la vase !
Le malaise interne est profond. La dégradation des équipements, des véhicules, des caméras les surcharges, la problématiques des temps de parcours … Tous ces accumulations ont conduit à un climat devenu beaucoup trop tendu.

Il faut garder à l’esprit que la sécurité des passagers passe par la sécurité des chauffeurs et un équipement adapté. Ce mouvement émotionnel a été mené dans l’intérêt de tous.

Le communiqué complet en format pdf