Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Thonus Jean (1924-2007)

lundi 2 mai 2005

Né à Ougrée en août 1924, enfant unique. Marié, 2 enfants.
Le père, ouvrier à Ougrée-Marihaye, est traceur de charpentes. Après 1918, la pénurie de logements les fit habiter dans les baraquements de la Société. Jean y a passé une grande partie de sa jeunesse. Avec humour, il raconte pas mal de faits de vie vécus dans ce quartier.
Entré au travail en 1945, il trouve embauche à la F.G.T.B. à Seraing. En 1946, il entre à l’Azote, usine chimique à Renory. A 18 ans, des copains lui font découvrir l’idéal de la JOC. Pris aux tripes comme tant d’autres jeunes, il va se donner à fond et longtemps à la section des Trixhes à Flémalle. Il a la grande chance de collaborer avec un aumônier hors pair, pour ne le citer, l’abbé Léopold BENTEIN, et d’autres jeunes qui en veulent.
Marié à 35 ans, il va oeuvrer aux Equipes Populaires. Jean, large d’esprit, acceptera en toute sincérité, les divergences de vue pour autant qu’elles servent au bien de tous. Prepensionné, Jean, lui aussi, s’intéresse toujours au bien des prépensionnés et chômeurs de la région. [1]

Oeuvres :
- A Seraing, des travailleurs témoignent. 1886-1986. Cellule Mémoire Ouvrière de Seraing, Carhop, Seraing, 1986, 165 p.

Disparition de Jean Thonus [2]

Jeudi 6 décembre 2007 vers 13h00, Jean Thonus, 83 ans, a quitté à pied son domicile rue de la Bouteille à Seraing. Il devait se rendre à Sclessin en transport en commun mais n’y est jamais arrivé et n’a plus donné signe de vie.

L’avis de disparition paru sur le site www.police.be
L’affiche à apposer pour le rechercher

Le corps de Jean Thonus est retrouvé

Le corps de Jean Thonus a été retrouvé à Seraing (Pairay) dans un sentier qui mène au bois de la Vequée le mercredi 10 janvier 2008. Jean était décédé sans doute depuis un certain nombre de semaines.

[1Extrait de "A Seraing, des travailleurs témoignent. 1886-1986". Cellule Mémoire Ouvrière de Seraing, Carhop, Seraing, 1986, p. 13

[2La Libre Belgique - Gazette de Liège du 11 décembre 2007