Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Faire gagner la gauche, toute la gauche

Discours de Thierry Jacques, président du MOC, à la semaine sociale

mercredi 18 avril 2007

La sécurité sociale, comme outil de sécurité d’existence et d’émancipation, le développement durable et la lutte contre une scission institutionnelle qui conduirait à la privatisation sont les principales préoccupations du président du Moc à quelques encablures des élections.

Les enjeux des prochaines élections fédérales étaient au cœur du discours du président du Moc, lors de la clôture de la 85e Semaine sociale Wallonie-Bruxelles de son organisation. Thierry Jacques a situé les priorités sur quatre plans : l’enjeu socio économique et en particulier la sécurité sociale, l’enjeu budgétaire dont la fiscalité, l’enjeu institutionnel et l’enjeu démocratique.

"Nous devons, le 10 juin prochain, faire gagner la gauche, toute la gauche, qu’elle soit socialiste, écologiste ou humaniste. Le monde populaire et les travailleurs doivent pouvoir compter demain sur un gouvernement qui poursuit réellement un projet d’égalité et de solidarité, a affirmé le président du MOC. Ce que nous voulons, c’est un gouvernement qui veut construire le progrès social et l’égalité, "l’étoile polaire de la gauche" comme le disait le philosophe italien Norberto Bobbio."

"La grande majorité des citoyens ne s’y retrouve plus dans le fonctionnement démocratique" a constaté Thierry Jacques. Cela préoccupe vivement le MOC : "Pour restaurer une démocratie vivante, chacun doit jouer son rôle. Aux mandataires politiques de prendre leurs responsabilités en mettant en place les règles éthiques nécessaires à la bonne gouvernance et à une démocratie représentative et délibérative de qualité ; aux associations volontaires et aux mouvements sociaux de vivifier la démocratie participative et le débat citoyen".

Thierry Jacques a souligné que le MOC attend des partis politiques qu’ils reconnaissent et prennent en compte la société civile organisée et les mouvements sociaux, et qu’ils clarifient leurs discours et pratiques "afin de sortir de la confusion entre gauche et droite qui conduit les gens à considérer que, selon la jolie formule populaire, les hommes politiques, c’est toujours du pareil au même !"

Il a souligné qu’un Etat démocratique, "c’est aussi un Etat qui reconnaît et assure le droit des personnes à vivre dans la dignité et à des conditions de vie humaines". Et, dans cette logique, il a affirmé : "Le Moc réclame avec force du prochain gouvernement qu’il inscrive dans son accord de majorité la décision d’apporter une vraie réponse à tous ceux que l’on appelle les "sans-papier", qui ont rejoint notre pays en espérant un avenir meilleur et qui attendent depuis plusieurs années une régularisation de leur situation". Thierry Jacques a plaidé pour que soient mis en œuvre une procédure permanente et des critères clairs, sous la responsabilité d’une commission indépendante du ministre de l’Intérieur.

Anne-Marie Pirard - Site de la CSC en ligne

Le discours complet