Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

La solidarité au centre de tous les dangers ?

Editorial de Regards

juillet 2008


En ce début des vacances, la sécurité sociale est au centre de deux débats fondamentaux qui pourraient remettre en cause le système solidaire belge et l’entraîner vers une libéralisation et une individualisation nettement plus grandes.

Dans les débats institutionnels que nous vivons aujourd’hui, les Flamands, ou plus exactement une partie d’entre eux, remettent en cause la solidarité interpersonnelle globale que la sécurité sociale organise. Heureusement, et nous en sommes reconnaissants et fiers, les responsables du mouvement du nord de notre pays ont clairement affirmé qu’il n’était pas pensable de remettre en cause ce fondement construit par le mouvement ouvrier : les plus hauts responsables de la CSC, de la Mutualité Chrétienne et de l’ACW (MOC flamand) ont ainsi, très courageusement, exprimé concrètement leur position qui se démarque de celle des nationalistes ou indépendantistes de tous crins qui sévissent en Flandre … mais aussi en Wallonie.

Mais la sécurité sociale est aussi attaquée par la commission européenne qui veut que la Belgique applique les mêmes règles aux assureurs privés et aux mutualités. C’est clairement l’assurance complémentaire, plus particulièrement l’assurance hospitalisation, qui est la première visée alors qu’elle est une assurance de plus en plus nécessaire pour assumer les coûts de santé non couverts par la sécurité sociale. Les Mutualités, particulièrement la Mutualité Chrétienne, ont développé une assurance hospitalisation solidaire permettant à chaque membre d’y avoir accès. Les compagnies d’assurance veulent, par l’action qu’elles ont initiée, interdire aux mutualités de développer ces services complémentaires solidaires pourtant essentiels dans le cadre de la protection de la personne.

Malgré le fait que les Tribunaux belges, en première instance comme en appel, ont donné raison aux Mutualités, les compagnies d’assurance ont poursuivi leur action et essaient aujourd’hui de récupérer, à leur profit, un marché qui leur échappe. Les activités des mutualités ne sont pas, à juste titre, considérées par les Tribunaux belges comme des activités commerciales parce qu’elles n’ont pas le but de générer des profits privés et qu’elles ont une couverture large et solidaire, non discriminante. L’enjeu est donc bien un enjeu de société.

Nous vous donnons rendez-vous à la rentrée sociale pour continuer à défendre ce bijou de la solidarité. Mais, entre-temps, nous vous souhaitons de bonnes vacances, pour vous et vos familles, reposantes, remplies de découvertes d’autres choses et d’éblouissements pour les yeux.

Jean-Jacques Jouffroy et Jean-Marie Schreuer