Fédération de Liège Huy Waremme

Naviguer par mots-clés...

Qui sommes-nous ?

Bienvenue sur le site du MOC (Mouvement Ouvrier Chrétien) de Liège-Huy-Waremme en Belgique. Parcourir notre site vous permettra de faire plus ample connaissance avec notre projet, nos actions, nos propositions. Le MOC est l’organe de coordination des organisations sociales du monde ouvrier (...) lire la suite

Communiqué de presse de Thierry Jacques, président du MOC

Le Mouvement Ouvrier Chrétien choqué par le chantage électoraliste de l’Open VLD

mardi 14 octobre 2008

L’accord sur le budget fédéral 2009 et la déclaration gouvernementale n’offrent aucun espoir aux sans papiers en attente d’une régularisation pourtant promise dans l’accord de gouvernement. Le Mouvement Ouvrier Chrétien dénonce avec la plus grande fermeté un chantage électoraliste et indigne à l’origine de ce blocage.

Les négociateurs fédéraux sont donc sortis d’une nuit de discussion sans accord sur le dossier asile et migration. L’Open VLD a en effet exigé de lier le sort des sans papiers et des demandeurs d’asile à la baisse des allocations de chômage ou l’activation des chômeurs de plus de 50 ans. Bien malin qui trouvera le lien entre ces deux catégories de population, si ce ne sont des visées purement électoralistes des libéraux flamands…

Comme des dizaines d’associations, comme des milliers de citoyens solidaires, comme l’ensemble de sans papiers, le MOC, tout comme l’ACW, réclame depuis des mois que les partenaires du Gouvernement respectent et appliquent les accords qu’ils ont signés et publiés en mars dernier. Est-ce trop demander à l’Open-VLD et à sa ministre de l’Asile, Annemie Turtelboom, de tenir ses engagements ?

Le chantage de l’Open VLD est d’autant plus indigne qu’il met en danger la sécurité, voire la vie, de milliers de personnes déjà fortement marquées par le destin. Alors qu’il suffirait d’une simple circulaire, ou d’un arrêté royal, aux conséquences budgétaires marginales, pour leur rendre cette sécurité d’existence, l’espoir et la dignité. Une telle mesure permettrait en outre de lutter efficacement contre le travail au noir et l’exploitation de ces personnes.

Le Mouvement Ouvrier Chrétien invite chacun à s’interroger sur le modèle de société que les libéraux flamands entendent défendre auprès de leurs électeurs. Et il demande à ces derniers de se souvenir d’urgence des principes de solidarité et de respect de la parole donnée qui sous-tendent toute démocratie digne de ce nom.

Télécharger la position complète en format pdf