Qui sommes-nous ?

Créé en 1945, le Mouvement Ouvrier Chrétien est un organe vivant animé de responsables, d’employés et de militants acteurs de changement et de progrès dans la société. Il est également groupe de pression sociale, économique, culturelle et politique.

Le MOC, dont l’organe national se trouve à Bruxelles, se compose de plusieurs fédérations réparties en Wallonie. Le MOC de Liège, actif sur Huy, Liège, Verviers et Waremme, en fait partie :

A Bruxelles ainsi que dans les différentes fédérations locales, le Mouvement Ouvrier Chrétien rassemble et est le porte-parole politique d’organisations sociales qui trouvent leur origine dans l’histoire ouvrière et le monde sociologique chrétien. Pour le MOC LHWV il s’agit de :

La CSC Liège-Verviers-Ostbelgien : syndicat numéro 1 de Belgique, animée par des valeurs de solidarité, d’émancipation, de justice sociale et de développement durable, la CSC se mobilise pour améliorer vos conditions de travail, de sécurité, de revenu, de protection sociale et de qualité de vie.

 

Première mutualité du pays, la Mutualité Chrétienne Liège-Verviers-Eupen se bat pour des soins de qualité, accessibles à tous. Elle propose à ses membres des avantages et services basés sur la solidarité. Chacun cotise pour le bien-être et la santé de tous.

 

 

En tant que mouvement féministe, Vie Féminine Région de Liège défend une société solidaire, égalitaire et juste. L’asbl s’inscrit aussi dans un contexte plus large : elle remet en question les systèmes de domination que sont le patriarcat, le capitalisme et le racisme.

 

 

Les JOC de Liège  & les JOC de Verviers sont des mouvements d’éducation permanente basés sur l’action et qui, sans aucune discrimination basée sur les convictions religieuses ou philosophiques, créent des communautés où les jeunes peuvent échanger sur ce qu’ils vivent, programmer et réviser l’action en vue de changer la société.

 

Les Équipes Populaires de Liège & les Équipes Populaires de Verviers sont des mouvements d’éducation permanente. Elles rassemblent leurs membres autour d’un même projet : être un mouvement de citoyens capables de maîtriser les réalités de la société, capables de faire entendre leur voix et déterminés à faire changer les choses, vers plus de justice, de solidarité et de démocratie.

 

Nos projets de société

Le MOC est un mouvement social, ouvert et pluraliste, qui développe un projet politique de solidarité et d’égalité,

  • par l’éducation permanente (la démocratie culturelle, la démocratie économique et la démocratie sociale),
  • par l’action collective et la citoyenneté participative,
  • par la lutte contre les exclusions de toute nature.

La campagne du MOC/CIEP en cette année électorale

 

Les options fondamentales défendues par le MOC LHWV et ses organisations peuvent être résumées autour de quatre grands thèmes :

  • assurer l’égalité de toutes et tous en défendant et en renforçant les droits humains fondamentaux;
  • développer la solidarité par une sécurité sociale forte et durable et par un impôt juste qui finance valablement les fonctions collectives;
  • approfondir la démocratie par le renforcement du rôle régulateur de l’État et la reconnaissance des mouvements et des associations volontaires;
  • promouvoir le développement durable et rechercher un nouvel équilibre mondial basé sur la paix et la justice.

 

 Vers le site du MOC national

 

Nos spécificités

Pour mener cette action vers une société juste et solidaire, le MOC se définit comme un mouvement social qui porte un message politique et qui présente trois caractéristiques majeures :

  • un mouvement progressiste, adhérant aux  valeurs de gauche basées sur l’égalité et la solidarité et porteuses de changement social;
  • un mouvement pluraliste, soutenant un projet politique qui présente des dimensions s’inspirant aussi bien de la social-démocratie que de l’écologie politique et du courant personnaliste et humaniste;
  • un mouvement indépendant, qui n’est lié à aucun parti politique et qui n’est redevable de son action que vis-à-vis des organisations qui le composent et de leurs membres.

 

Afin de mettre en œuvre les valeurs et les objectifs décrits ci-dessus, et outre la coordination des organisations sociales décrites ci-avant, le MOC Liège-Huy-Waremme-Verviers développe des activités propres :

 

A l’origine association grecque, l’ASBL a peu à peu développé un programme spécifique d’alphabétisation tourné vers un public allophone peu scolarisé, voire non scolarisé, issu du monde entier. En réponse à des demandes croissantes et à nos missions, d’autres formations, axées sur l’emploi et ouvertes à un public plus large, ont également vu le jour.

Depuis 2008, AGORA ASBL est un Centre d’Insertion Socioprofessionnelle reconnu par la Région Wallonne.

 

Alter Form est un organisme d’insertion socio-professionnelle proposant des formations orientées vers les métiers du bâtiments et services aux personnes (aides-soignantes ; aides-familiale). Leur  dynamique pédagogique intégrée et résolument humaine a pour vocation l’accompagnement du demandeur d’emploi depuis la clarification d’un projet d’insertion jusqu’à l’acquisition des compétences nécessaires à un parcours professionnel épanouissant.

 

 

CIEP Culture (ancien L&V) développe des activités culturelles et de loisirs dans une perspective d’accessibilité (entre autre financière), de qualité de l’accompagnement et de l’encadrement culturel.
En échange d’une cotisation annuelle de 15 euros, la « Loisirs Carte » vous permettra de bénéficier de réductions sur les différentes activités ainsi que d’un abonnement au trimestrielle « Le Temps des Découverte », catalogue déroulant en détails le programme d’activités.

 

Le CIEP de Liège Huy Waremme, Centre d’Information et d’Education Populaire du MOC de LHWV est un organisme d’éducation permanente de gauche progressiste dont le coeur de la mission est d’accompagner son public vers une citoyenneté active et critique.
Démocratie, écologie, migration, énergie, ainés, culture… sont tant de thématiques traitées quotidiennement sur le terrain dans une visée d’émancipation collective et de solidarité.

 

Le CIEP de Verviers est un organisme d’éducation permanente ouvert et pluraliste, qui développe un projet politique de solidarité et d’égalité.

Transition, logement, ainés, migration… sont tant de thématiques abordées au quotidien par l’équipe d’animateurs sur le territoire de Verviers.
Club de lecture & ciné-club engagé, groupe de réflexion sur le logement… ne sont que quelques exemples d’activités ouvertes à tous développées par l’asbl.

 

Entreprise de Formation par le Travail (EFT), Croc’Espace organise des formations professionnelles en commis de salle et commis de cuisine. La formation repose sur l’accomplissement d’un travail productif, assorti d’une formation théorique adaptée aux besoins individuels et sur l’accompagnement psychosocial des stagiaires. Croc’Espace propose des services traiteur, table d’hôtes et sandwicherie.

 

Graines de génie est une école de devoirs qui accueille les enfants de 5 à 13 ans, à Seraing. C’est aussi un lieu de vie où chaque enfant peut grandir, s’épanouir et communiquer avec les autres grâce à des activités ludiques, sportives, culturelles et créatives.

 

Le CID, centre d’insertion socioprofessionnelle,  s’adresse à un public de travailleurs.euses sans emploi peu qualifié.e.s et propose des formations d’aide-soignant.e, d’aide-ménager.ère, d’orientation professionnelle ou encore des projets ponctuels tels la formation « Proxi’Emploi », formation d’orientation professionnelle spécifique aux métiers de proximité…

 

Solidarité Mondiale est l’ONG du MOC dont le principal objectif est de renforcer les mouvements sociaux dans les pays en développement en vue notamment d’y défendre les droits des travailleurs et l’accès à une protection sociale.

Les CIEP de Liège & de Verviers sont impliqués dans les commissions régionales Solidarité Mondiale verviétoise et liégeoise.

Notre histoire

Le livre sur l’histoire du MOC LHW publié par le CARHOP sous la direction de Florence Loriaux

Les lignes que vous vous préparez à lire sont extraites du livre « Luttes sociales et actions politiques. Le Mouvement ouvrier chrétien de Liège-Huy-Waremme, 1850-1980 » publié par le CARHOP sous la direction de Florence Loriaux.

Le Mouvement Ouvrier Chrétien de Liège-Huy-Waremme a [97 ans]. Constitué en 1921 comme coordination nationale des organisations ouvrières chrétiennes (CSC, Alliance des mutualités chrétiennes, JOC-JOCF, Ligues ouvrières Féminines chrétiennes) et de fédérations régionales {à l’époque, il existait des fédérations indépendantes sur Huy, Waremme et Liège}, il voulait être une alternative au socialisme.

Encré dans son temps, il participe à la construction de ce qu’on appelle en Belgique « le pilier catholique » (…).

Après la seconde guerre mondiale, le mouvement ouvrier chrétien (…) se reconstruit et laisse la dénomination de Ligue nationale des travailleurs chrétiens pour le titre de Mouvement ouvrier chrétien.

A liège, vers 1957, environ 150.000 personnes sont affiliées aux organisations constitutives du MOC.

Malgré ce succès, le Mouvement Liégeois sait combien la pénétration sociale chrétienne reste laborieuse dans les milieux populaires et qu’il faut inlassablement poursuivre le travail de sensibilisation dans les milieux de travail, continuer les activités de type apostolique et être présent sur le terrain par le biais d’organismes dans lesquels le MOC est représenté (…).

Les années 60 verront le MOC LHW affronter une véritable tourmente politique dans un contexte de récession économique (…).

Les années 70 marquent le temps de la réflexion sur les objectifs et le fonctionnement dans le contexte social, économique, culturel et politique en pleine évolution. Mai 68 [fait partie des] faits qui bouleversent la société. Le MOC liégeois s’interroge sur ses projets et son action militante. Il faut retrouver un programme commun à toutes les organisations, relancer une dynamique de réflexion autour d’un projet et élaborer un programme susceptible d’avoir un impact politique,… Ces réflexions aboutiront à une réforme des structures. (…) que l’ont soit à Liège, à Huy ou à Waremme, les organisations du MOC pointent du doigt l’absence de véritables politiques de développement.

Dans la nébuleuse politique, de nouveau groupement voient le jour (…). Le mouvement liégeois est sollicité par les diverse tendances politiques et le respect de ses militants l’oblige à faire preuve de prudence et à réitérer sa volonté d’indépendance à l’égard des partis politiques. Son but est de voir se réaliser ses objectifs en matière d’aménagement du territoire, de services collectifs, de santé, de politiques culturelles,…

Mais les années de crise arrivent et l’action se concentre alors sur le thème « la crise n’est pas pour tout le monde » (…).

Afin de renforcer l’action du MOC, en 1987 a lieu la fusion des fédération de Liège, Huy et Waremme.

NB : Depuis peu, le MOC de Liège Huy Waremme et le MOC de Verviers ce sont rapprochés pour former une entité commune : le MOC de Liège-Huy-Waremme-Verviers dont Damien Grégoire est devenu secrétaire fédéral.

Instances