Qui sommes-nous ?

Le CIEP de Liège Huy Waremme, Centre d’Information et d’Education Populaire du MOC de LHWV est un organisme d’éducation permanente de gauche progressiste dont le coeur de la mission est d’accompagner son public dans sa pratique d’une citoyenneté active et critique.
Démocratie, écologie, migration, énergie, ainés, culture… sont tant de thématiques traitées quotidiennement sur le terrain dans une visée d’émancipation collective et de solidarité.

Concrètement, l’équipe d’animation suit des groupes d’action locale (GAL) sur leur territoire d’action  et organise avec eux différentes actions d’information et de sensibilisation : visites de producteurs locaux, débats pré-électoraux, ateliers autour de la consommation durable, visites de Parlements, soirées d’information autour de thèmes divers, consultation citoyenne…

Elle propose également de nombreux modules d’animations autour de thématiques touchant à la citoyenneté : droit de vote, institutions belges, citoyenneté des aînés, migration, alimentation, esprit critique face aux nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), sécurité sociale, Europe…

Les animateurs développent en outre des groupes thématiques (participation citoyenne des aînés, Nord-Sud, migration…).

Ils soutiennent et mettent sur pied des actions de formation :

  • Bagic : Le CIEP vous propose une formation en deux ans à destination des personnes qui sont engagées dans l’animation et qui développent ou souhaitent développer des compétences solides, de conception et de réalisation de projets : formation de coordinateurs de projets culturels et sociaux en action collective, le BAGIC.
  • Isco : L’ISCO est une formation d’animateur en action collective ayant pour mission de : donner la capacité d’allier formation et action, expérience concrète et réflexion; ainsi que de soutenir la participation active à la gestion de la formation par les étudiants via des conseils élargis de classe (CEC) que les étudiants animent à tour de rôle.
    L’ISCO s’appuie sur le travail en sous-groupes pour favoriser l’apprentissage du travail en commun.

Le CIEP, en collaboration avec l’asbl AGORA, est également actif dans le parcours d’intégration via une formation intensive FLE (Français Langue Etrangère) couplée à des cours de citoyenneté (+ possibilité d’un suivi individuel part une assistante sociale). Il propose, en outre, des tables de conversation orientées ‘citoyenneté’.

 

Intéressé.e par nos actions ?

N’hésitez pas à contacter notre équipe d’animation pour tout complément d’information, rejoindre l’un de nos groupes (GAL, ainés, CCCA…) ou commander une animation !

  • Pierre De Sellier – En charge des thématiques liées à la migration, plus précisément des tables de conversation & et des cours de citoyenneté – 0483/22.93.65 ou desellier@mocliege.org
  • Edwine Goldoni – En charge du GAL de Basse-Meuse, de toutes les thématiques liées aux ainés (groupe thématique et CCCA) ainsi que de la participation citoyenne dans son ensemble – 0483/22.93.61 ou goldoni@mocliege.org
  • Françoise Janssen – En charge des thématiques liées à l’enfance, coordinatrice de l’école de devoir Graines de Génie & animatrice au GAL Seraing – 0498/17.18.53 ou janssen@mocliege.org
  • Jonas Jobé – En charge des thématiques liées à la transition écologique et sociale & animateur du GAL de Huy – 0498/17.18.51 ou jobe@mocliege.org
  • Nicolas Laermans – Responsable de la commission Solidarité Mondiale, animateur des GAL de Ans et d’Ourthe-Amblève & coordinateur de l’action locale – 0498/17.18.50 ou laermans @mocliege.org
  • Benjamin Laurent – Responsable des permanences sociales ILI à l’Agora asbl & animateur des tables de conversation du CIEP Verviers – 0470/60.01.28 ou laurentb@mocliege.org
  • Florence Lizin – En charge des thématiques liées aux NTICs (nouvelles technologies de l’information et de la communication), chargée de communication & animatrice du GAL de Waremme – 0485/81.33.04 ou lizin@mocliege.org
  • Wilfried Schleck – Directeur du CIEP de Liège et du CIEP de Verviers, adjoint au secrétaire fédéral du MOC de LHWV (Damien Grégoire) et animateur au GAL de Seraing – 0498/86.74.63 ou schleck@mocliege.org

L’éducation permanente

Le CIEP de Liège est l’organisme d’éducation permanente du MOC de Liège. Mais, l’éducation permanente, qu’est-ce que c’est ?

Selon l’article 1er du décret du 17 juillet 2003, une organisation d’éducation permanente a pour objectif de favoriser et de développer, principalement chez les adultes…

  • une prise de conscience et une connaissance critique des réalités de la société ;
  • des capacités d’analyse, de choix, d’action et d’évaluation ;
  • des attitudes de responsabilité et de participation active à la vie sociale, économique, culturelle et politique.

Ainsi, les associations d’éducation permanente des adultes travaillent à développer les capacités de citoyenneté active et la pratique de la vie associative. Nombre d’entre elles consacrent une attention particulière aux publics socio-culturellement défavorisés.
Actuellement, quelque 280 asbl sont reconnues dans le cadre du décret de 2003, et occupent environ 2 300 travailleurs équivalent temps plein.

L’histoire

Historiquement, l’enracinement de l’éducation permanente, en tant que concept et démarche culturelle, se trouve dans l’éducation populaire qui a joué un rôle d’émancipation culturelle et sociale des travailleurs à partir des années vingt. Dans le contexte de la loi des huit heures, ont été votés les arrêtés royaux de 1921 et 1925 relatifs à ce qu’on qualifiait alors d’ »œuvres complémentaires à l’école ».

La multiplication et la diversification des associations, ainsi que l’amplification de leurs programmes, induisit en 1971 l’adoption d’un nouvel arrêté royal renforçant la prise en compte et le soutien de ces organisations, sur le plan régional ou national. C’est également alors qu’apparut pour la première fois dans les textes le vocable d’ »éducation permanente », avec le souci de concerner tous les citoyens, et plus seulement les milieux dits « populaires ». Les organisations encore reconnues en vertu de l’arrêté de 1971 sont désormais dites « de loisirs culturels ».

Le renforcement du soutien structurel franchit une nouvelle étape avec le décret du 8 avril 1976 : « Décret fixant les conditions de reconnaissance et d’octroi de subventions aux organisations d’éducation permanente des adultes en général et aux organisations de promotion socio-culturelle des travailleurs », dont l’article 1er reprenait déjà la définition de l’éducation permanente telle qu’elle est encore comprise aujourd’hui.

Aujourd’hui

Dans le cadre du nouveau décret, adopté en 2003, l’éducation permanente en Fédération Wallonie-Bruxelles reste à bien des égards spécifique dans l’espace européen, par sa démarche, par son inscription dans le champ de la culture et par la politique de reconnaissance et de soutien structurel par les pouvoirs publics. L’originalité de cette démarche culturelle est en outre proche de préoccupations et d’enjeux qui trouvent actuellement une large réceptivité tant en Belgique qu’en Europe, via « l’éducation non formelle », « l’éducation à la citoyenneté » ou encore « l’éducation tout au long de la vie ».

SOURCE : http://www.educationpermanente.cfwb.be/