Election communales 2018 : des débats près de chez vous, en Ourthe Amblève

La commune est le niveau politique le plus proche des citoyennes et des citoyens. Pour le MOC et ses organisations, les élections communales sont à chaque fois une opportunité de créer et soutenir le débat, d’inviter les citoyens à la rencontre des politiques pour leur permettre de comprendre et préciser des éléments des programmes, faire des propositions et, parfois exprimer un sentiment d’incompréhension ou d’abandon par les élus. Le MOC et le CIEP de Liège, et plus particulièrement leurs militants qui agissent au niveau local, décident donc une nouvelle fois de relancer le débat politique. Impossible évidemment de proposer un débat dans chaque commune, nous nous sommes donc limités à certaines d’entre elles :

Esneux

Mardi 18 septembre 19H L’Escale, Av. de la Station 80 à Esneux
A Tilff, il y a toujours un pont à construire et cela devrait être enfin chose faite lors de la prochaine législature. Et il y a bien d’autres enjeux qui vont attirer l’attention de l’électeur. Comme c’est le cas dans d’autres communes semi ?rurales, le centre se meurt tout doucement, les commerces ne trouvent plus repreneur et il faut trouver des solutions de redynamisation. La population est vieillissante, les problèmes de mobilité sont conséquents et les jeunes semblent avoir du mal à s’installer

Sprimont

Jeudi 20 septembre 19H00 Foyer Culturel de Sprimont, rue du Centre 81
La population de Sprimont a explosé au cours des 20 dernières années sous l’impulsion de l’ancien bourgmestre. En découlent aujourd’hui des questions des limites de ces politiques d’urbanisation et de la place que les élus devront prendre au cours de la prochaine mandature. Un sujet abordé à maintes reprises par nos militants locaux : la création de cités dortoirs, les besoins en infrastructure, la mobilité, l’aménagement du territoire et l’accès à un logement pour tous.

Aywaille

Mercredi 3 octobre 19H00Centre de Jeunes ASF, Av. François Cornesse, 61 à Aywaille.
Aywaille a des atouts touristiques qu’il faut préserver. Mais il y a aussi la question de l’emploi local et des commerces de plus en plus concurrencés par un nombre sans cesse croissant de grandes surfaces présentes le long de la nationale qui ouvrent leurs portes 7 jours sur 7. Citons aussi les difficultés de mobilité (le passage souvent saturé par les véhicules) et les enjeux d’urbanisme auxquels il faut apporter des réponses pour redonner un nouvel attrait au centre d’Aywaille. Le débat est co ?organisé avec le Centre de Jeunes d’Aywaille. Une occasion de donner la parole aux jeunes de 18 à 25 ans qui voteront pour la première fois et feront part de leurs préoccupations.